Ça prend de la place

Faire de la peinture en techniques mixtes prend de l’espace. Il ne semble jamais y en avoir suffisamment pour ranger le matériel d’artiste. Trouver de la place pour entreposer les peintures dans les meilleures conditions est aussi tout un défi. Je me suis donc lancée à la conquête d’espace. À raison de quelques heures par-ci, par-là, j’espère avoir terminé ce projet pour la période des Fêtes.

Réaménagement et marquage de territoire

Je trouve que je manque d’espace, mais en réalité, le gros du problème est plutôt de gérer l’espace existant afin de l’optimiser au maximum. Cela signifie d’éliminer l’inutile et de réaménager ce qui reste.

Cela veut aussi dire de négocier avec les autres membres de la famille qui partagent une partie de la salle familiale où se situe mon coin créatif afin qu’ils participent au ménage et acceptent que je m’approprie plus d’espace pour mes activités créatives… que je marque davantage mon territoire…

Photo de ma table à dessin prise en août 2013. © 2013, Louise Lamirande.

Photo de ma table à dessin prise en août 2013.
© 2013, Louise Lamirande.

Photo d'une portion de la table à dessin.

Vue du dessus de ma table à dessin après réaménagement. Le reste de la table est entièrement dégagé.
Septembre 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

Libérer la table de travail

J’ai choisi de commencer ce projet en libérant le dessus de ma table à dessin afin d’avoir plus de place pour travailler des formats plus grands. Plus facile à dire qu’à faire puisque je suis du genre à aimer que tout soit à ma portée lorsque je peins. J’en suis toutefois venue au compromis du tableau en Masonite troué (Pegboard) afin de garder près de moi les outils couramment utilisés.

Les pastels, fusains et les autres trucs que je n’utiliserai pas fréquemment seront rangés dans une armoire, tandis que la peinture, les médiums à l’acrylique, le papier ciré etc, resteront dans mon petit meuble à roulettes près de moi.

Vue globale : la table et le tableau en Masonite. Septembre 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Vue globale : la table et le tableau en Masonite.
Septembre 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

Des tablettes antipoils de chat

Le réaménagement de ce coin de travail est tout récent. Avec le temps, je suis certaine que j’y apporterai des modifications (ça a déjà changé depuis la prise des photos) afin qu’il corresponde encore mieux à mes besoins, mais pour l’instant, c’est déjà une amélioration. Je suis particulièrement heureuse des nouvelles tablettes pour faire sécher mes peintures de petits formats. Regardez sur la photo ci-dessous, à gauche…

Vue plus détaillée du tableau. Septembre 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Vue plus détaillée du tableau.
Septembre 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

De longs crochets soutiennent 3 couvercles de grands récipients en plastique qui me servent de tablettes. Ça règle l’un des problèmes que j’avais d’avoir à attendre que la peinture ou le vernis sèchent avant de pouvoir travailler sur une autre œuvre. En plus, le chat ne peut y laisser des traces de pattes ou des poils! En principe, il n’a pas le droit de grimper sur ma table à dessin, il y a trop de produits dangereux pour lui, mais vous savez comment sont les chats lorsqu’on a le dos tourné…

La suite du projet?

  • Faire le ménage des armoires à ma disposition afin de gagner quelques tablettes supplémentaires pour y mettre, entre autres, du matériel d’emballage et d’expédition.
  • Trouver de l’espace pour préparer l’emballage et l’expédition des œuvres originales.
  • Repeindre la pièce en blanc afin d’y exposer mes œuvres encadrées en attente d’acheteurs et ainsi libérer de l’espace-tablette.
  • Améliorer le système d’éclairage.
  • Etc..

Je suis curieuse…

Vous accordez-vous le droit d’avoir un espace réservé à votre usage personnel dans votre domicile? Un coin créatif, méditatif ou autre…

Laissez-moi vos commentaires et réflexions ci-dessous.

Merci de votre présence et à bientôt,

test signature personnalisée_120px

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest