Si je me fie aux statistiques du site, vous êtes nombreux et nombreuses à rechercher de l’information sur la peinture sur papier Yupo (Lanavanguard).  C’est donc avec plaisir que je partage avec vous cette autre expérience réalisée sur Yupo, cette surface encore méconnue.

Détails de l’expérience

Matériel utilisé :

  • Peinture aquarelle faite maison :
    • Aqua-dispersion de Kama Pigments (Pigments concentres sous forme liquide), plusieurs couleurs.
    • Gomme arabique
    • Glycérine et eau
  • Crayons à encre soluble à l’eau Inktense de Derwent
  • Alcool à friction et eau en vaporisateur (pour la texture)
  • Laine d’acier grosseur moyenne de la marque Bull Dog
  • Grille abrasive #120 Gator (grillage vendu à la quincaillerie pour sabler les cloisons sèches)
  • Pinceaux pour aquarelle
  • Papier Yupo
  • Fixatif acrylique Golden brillant et satiné

 

Les photos des différentes étapes

Sur les photos ci-dessus, vous pouvez voir les différentes étapes de création de la peinture apparaissant ci-après.

  • Les étapes 1, 2 et 3 consistent essentiellement à bâtir un fond coloré texturé de façon progressive, couche après couche.
  • À l’étape 4, j’ai ajouté des masses colorées plus intenses, toujours à l’aquarelle, puis du gros sel afin de texturer davantage la surface. (Notez que la photo montre les couleurs encore humides et donc plus vives que lorsque sèches.)
  • L’étape 5 montre la surface sèche et poncée avec de la laine d’acier.
  • À l’étape 6, j’ai ajouté des accents de couleur à l’aide des crayons à l’encre Inktense et accentué le mouvement sur la surface peinte.
  • Finalement, après quelques couches supplémentaires et la création de rainures à l’aide de la grille abrasive, la peinture a été protégée par 2 couches de vernis acrylique brillant en vaporisateur Golden, puis une couche de vernis au fini satiné. Voici ce que ça donne une fois recadré.

Ci-dessous, la peinture terminée

Peinture sur papier Yupo

Résultat : Aquarelle et encre Inktense sur papier Yupo.
10 X 8 po ( 25,4 X 20,32 cm)
© 2013, Louise Lamirande.

Et un détail pour mieux voir la texture et les effets de surface.

Dans ce détail de la peinture précédente, on voit le travail de texture de la surface réalisé en frottant la peinture avec de la laine d’acier et grille abrasive très rugeuse.
© 2013, Louise Lamirande.

 

Observations

  • Le papier Yupo est par nature une surface lisse non absorbante et la peinture aquarelle y glisse facilement. L’accumulation de plusieurs couches de peinture rend la surface de moins en moins glissante, mais instable si manipulée avec vigueur ou avec beaucoup d’eau.
  • L’un des avantages reconnus du Yupo, lorsqu’utilisé avec de l’aquarelle, est qu’on peut aisément récupérer le blanc du papier puisque la peinture y reste en surface. Il faut cependant préciser que lorsqu’on emploie des encres indélébiles comme les Inktense ou les pigments concentrés liquides, comme je l’ai fait pour cette peinture, il est quasi impossible de revenir au blanc du papier. Le seul moyen que j’ai trouvé est de poncer la surface. Cela a pour effet d’atténuer la couleur, de faire réapparaître du blanc et de texturer la surface. Cette texture a un impact marqué sur l’adhérence de la couleur par la suite et modifie les caractéristiques fondamentales du papier Yupo que sont sa brillance et sa surface lisse.

À explorer dans le futur

Sauvegarder le blanc du papier dès le départ en explorant les options suivantes :

  • calques, colle, cire, gomme de réserve………..

 

Merci de votre visite et n’hésitez pas à me faire part de vos questions et commentaires!

À bientôt,

Louise

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest