L’image la plus commune que l’on se fait de l’artiste-peintre est celle où on voit l’artiste à son chevalet, une toile devant lui, une palette de couleurs à une main, et de l’autre un pinceau chargé de peinture. Cette image quasi mythique et romantique, maintes et maintes fois reproduite, ne reflète pas toujours la réalité. En réalité, plusieurs artistes peignent au sol, à plat sur une table, ou bien…. face à l’écran de leur ordinateur!

Rembrandt à son chevalet. Source : Wikicommons

Rembrandt au chevalet (1660).
Source : Wikicommons

L’image du peintre la palette à la main en plein processus de création, n’illustre qu’une partie du travail de l’artiste. À quelques exceptions près, l’artiste-peintre professionnel contemporain est aussi un travail autonome qui, à ce titre, se doit de faire bien plus que de la peinture.

L’artiste professionnel contemporain doit, la plupart du temps être aussi un :

  • En réalité, l'artiste professionnel fait plutôt penser à la déesse Kuan Yin!<br /> Photo : Wikimedia.org

    En réalité, l’artiste professionnel fait plutôt penser à la déesse Kuan Yin ici représentée avec de multiples bras!
    Photo : Wikimedia.org

    Administrateur : Budget, facturation, fiscalité, rédaction de contrats et toute la paperasserie du genre. Un cauchemar pour plusieurs artistes, mais aussi une obligation lorsqu’il n’est pas possible de payer un professionnel pour faire le travail.

  • Archiviste : Tenir à jour un inventaire de l’ensemble de ses œuvres, veiller à leur conservation dans les meilleures conditions possible.
  • Bénévole : Accrochage et gardiennage des œuvres lors d’une exposition, organisation d’évènements spéciaux et présence à ces évènements, tâches administratives pour une association d’artistes locaux, mentorat, etc.
  • Blogueur et expert des réseaux sociaux : C’est bien évidemment un choix, mais de plus en plus d’artistes aiment partager leur démarche et leur travail sur internet.
  • Bon communicateur à l’oral et à l’écrit : Démarche artistique, biographie, rédaction de billets de blog, demande de bourse ou de résidence, présentation lors d’un vernissage, rencontre avec les galeristes et les acheteurs, etc.
  • Chef d’entreprise : Direction de l’ensemble de ses activités artistiques et tout ce qui tourne autour.
  • Emballeur et manutentionnaire : Préparation et emballage des œuvres à expédier (emballage sur mesure, items fragiles, expédition à l’international).
  • Étudiant perpétuel : Apprentissage de nouvelles techniques, familiarisation avec de nouveaux médiums et maîtrise des différents aspects du métier.
  • Expert en recherche et développement : Recherche en vue d’un nouveau projet et période d’incubation, puis de tests afin de voir si ce projet est viable.
  • Expert en marketing : En tant que travail autonome et artiste professionnel, le peintre doit vendre des idées  (proposition d’exposition, résidence, etc.) et/ou des produits (ses œuvres).
  • Gestionnaire : Gestion des inventaires, planification, établissement des priorités, respect des échéanciers et du budget…
  • Manutentionnaire : Montage de kiosque lors d’une exposition, accrochage de peintures…
  • Ouvrier bricoleur : Construction de châssis, de panneaux de bois à peindre, installation de toile chez l’acheteur…
  • Photographe : Prises de photos des peintures pour fin d’inventaire, de partage sur un site internet, portfolio, etc. Manipulation et recadrage de ces photos.
  • Webmestre : Connaissances et compétences nécessaires à la gestion d’un site internet.

Et aussi…

  • Peintre !

Cette liste ne s’applique évidemment pas à tous les artistes qui pratiquent la peinture, mais elle vous donne une idée d’à quel point l’image du peintre à son chevalet peut être fausse, ou du moins incomplète, et ne représente qu’une infime partie du travail réel de l’artiste contemporain.

Merci de votre visite et à la prochaine,

test signature personnalisée_120px

Pin It on Pinterest