Le défi des traits spontanés et affirmés

Le défi des traits spontanés et affirmés

Vous vous souvenez des dernières peintures que je vous ai montrées et qui étaient faites à la cire froide et à l’huile sur des fonds texturés à l’acrylique? Je vous en présente aujourd’hui trois autres utilisant la même technique. Comme je l’ai mentionné à plusieurs reprises sur le blog, j’aime m’imposer régulièrement une contrainte, ou plutôt un défi, lorsque je peins. Je me mets volontairement dans une situation me forçant à sortir de ma zone de confort afin de développer de nouvelles aptitudes et de repousser mes limites créatives. Cette fois-ci, je me suis mise au défi…

D’une complexe simplicité : trois peintures à la cire froide et à l’huile sur fond à l’acrylique

D’une complexe simplicité : trois peintures à la cire froide et à l’huile sur fond à l’acrylique

Récemment, je vous ai montré les étapes suivies lors de la réalisation de trois peintures à la cire froide et à l’huile sur panneaux de bois et j’ai mentionné comment la peur d’aller trop loin en peinture est pour moi le signal qu’il faut que je fonce. Si vous n’avez pas lu cet article, il est ici. Aujourd’hui, je vous présente en images les trois peintures qui sont nées de ce pied de nez fait à la peur. J’aime de ces peintures leur « complexe simplicité ». Vous voyez ce que je veux dire? Malgré la simplicité de l’ensemble, lorsqu’on y regarde de plus près, on voit bien que…

Une autre livre de Rolina van Vliet pour apprendre la peinture abstraite

Une autre livre de Rolina van Vliet pour apprendre la peinture abstraite

Récemment, je vous parlais du livre de l’auteure et enseignante Rolina van Vliet intitulé : The Art of Abstract Painting – A guide to creativity and free expression (2009). C’est maintenant au tour du livre le plus récent de cette auteure portant encore une fois sur la peinture abstraite. Il s’agit de : « Abstracts: Techniques & Textures », Search Press Limited, Angleterre, 2013. 160 pages.

Faire un pied de nez à la peur d’aller trop loin

Faire un pied de nez à la peur d’aller trop loin

La peur d’aller trop loin. Vous savez cette peur à laquelle on fait face lorsque notre peinture nous satisfait ou au moins qu’une de ses parties nous plait et qu’on hésite à aller plus loin parce que ça risque de tout gâcher le travail fait jusqu’à présent? Ça prend du courage pour faire de la peinture, vous l’avez certainement remarqué.
Je n’éprouve pas cette peur lorsque je fais du numérique puisqu’il suffit de sauvegarder le fichier avant d’aller plus loin, mais avec la peinture à l’huile et au médium à la cire, elle refait surface à toute allure.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest