Le blog de Louise

Nouveautés, tutoriels, lectures, vidéos, etc.

Peindre en silence pour mieux écouter

Il y en a qui peignent au son d’une musique entraînante, tandis que d’autres préfèrent une musique douce ou bien écouter la radio. Il y en a même qui font de la peinture en regardant la télévision. À chacun sa façon de faire. Et c’est très bien comme ça. En ce qui me concerne, je préfère peindre en silence. Je parle ici du silence comme étant l’absence de musique, mais selon ma perception des choses, le silence est loin d’être silencieux. J’entends les bruits entourant mon atelier, les oiseaux qui chantent et les autos qui circulent dans le voisinage.

Lecture : Les pigments et les liants – Technique contemporaine

L’idée de mélanger soi-même des pigments en poudre à du médium acrylique afin de créer sa propre peinture est attrayante, mais peut aussi être intimidante. Comment faire, quoi mélanger avec quoi, comment conserver les mélanges et comment les utiliser pour créer différents effets? Voilà une panoplie de questions auxquelles répond le livre dont je vous parle aujourd’hui : « Les pigments et les liants – Technique contemporaine ». Par Florence Malcombe, UlisseÉditions, Paris, 2010. 112 pages.

Les surprises de la peinture intuitive et le nouvel âge

Lorsqu’on peint intuitivement, ce n’est pas rare d’avoir des surprises. Lorsque j’ai recommencé à peindre en 2011, je créais dans un état intuitif profond similaire à celui de la transe hypnotique. Maintenant, je vise plutôt un équilibre entre l’intuitif et le rationnel. L’intuitif permet de me laisser aller dans un processus créatif plus spontané et moins analytique, tandis que le rationnel intervient pour améliorer une composition, accentuer les nuances et s’attarder aux détails.

La peinture, c’est la vie et c’est pour la vie

C’est le début des journées plus chaudes du printemps au Québec. Chez moi, les crocus, jonquilles, tulipes et autres fleurs hâtives ne sont toujours pas encore sortis de terre. Le paysage qui m’entoure n’est que nuances de bruns et de verts plus ou moins fades. Heureusement qu’il y a la peinture. Elle apporte une touche de couleur à mon environnement, me fait vibrer d’émotions, sortir de mon quotidien, voyager dans des mondes imaginaires, réfléchir, découvrir, apprendre, évoluer, vivre de nouvelles expériences, ressentir… Pour moi, la peinture c’est la vie et c’est pour la vie…

Livre : L’aquarelle sur support synthétique par Didier Brot

Pour les aquarellistes qui souhaitent se lancer dans l’aventure, la peinture sur un support synthétique tel que le Lanavanguard ou le Yupo ouvre la porte à de toutes nouvelles expériences puisque ce papier fait à 100% de polypropylène est hydrophobe. La peinture à l’eau, au lieu d’être absorbée par le papier, glisse et les pigments sèchent en surface exigeant des techniques de peinture différentes de celles utilisées sur un support absorbant comme le traditionnel coton. Pour vous initier à la peinture sur support synthétique ou afin de parfaire vos connaissances, je vous suggère…

Invocation : peinture à la cire froide et à l’huile sur fond texturé en relief

La semaine dernière, je vous ai présenté trois peintures réalisées à la cire froide et à l’huile sur des fonds texturés et en relief. En voici une autre un peu plus grande faite cette fois-ci sur un fond avec du papier crépon et un morceau de sac en filet pour les oignons. Comme pour les autres peintures, les éléments de texture ont étés collés avec du médium acrylique, puis scellés avec deux couches de peinture acrylique avant l’ajout d’autres couches d’un mélange de peinture à l’huile et de médium à la cire d’abeille (cire froide). Ce qui donne une peinture riche en textures…

Peintures abstraites à la cire froide et à l’huile avec fond texturé en relief

L’un des aspects que j’aime beaucoup avec la peinture à la cire (froide) et à l’huile, c’est la beauté et la variété des effets de texture créés par la superposition de multiples couches de peinture et la possibilité de gratter la surface, de la graver afin de faire apparaître les couches du dessous et, en quelque sorte, l’histoire de la peinture. Pour les peintures que je vous montre aujourd’hui, j’ai non seulement multiplié les couches de peinture afin de créer de la texture, mais j’ai aussi utilisé, comme point de départ, un fond texturé en relief.

Parfois, j’aimerais être comme cette déesse à plusieurs bras…

Oui, parfois j’aimerais bien être comme Sarasvatî, la déesse indienne de la connaissance, de l’éloquence, de la sagesse et des arts et avoir plusieurs bras pour réaliser tous les projets qui me tiennent à coeur. D’un bras, faire de la peinture acrylique, de l’autre de l’huile, du troisième du numérique et du quatrième partager mon expérience sur le blog. Ça serait bien non? Encore là, j’en aurais besoin d’un de plus pour préparer une exposition en solo et au moins un autre pour bâtir des cours. Et pourquoi pas plusieurs têtes pour…

Prochaine exposition : L’Art de Mai 2016

C’est avec plaisir que je vous annonce que je participerai encore une fois cette année à l’exposition printanière des œuvres des membres de l’ALPAP qui aura lieu au Centre d’Art Sainte-Rose de Laval (Québec). J’y exposerai deux peintures numériques de ma série des hybrides que j’ai déjà eu le plaisir de vous montrer sur le blog. Il s’agit de « Pour le plaisir » et « Je suis là pour toi ».

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest