C’est pas évident

Une tâche pas toujours facile que de choisir un titre pour une oeuvre abstraite. Bien sûr, lorsque je travaille en transe sur un thème particulier, c’est déjà plus simple. Dans ce cas, je reprends dans le titre l’énergie invoquée pendant la transe. Pratique, mais je trouve parfois que ça limite l’interprétation personnelle de l’observateur et concentre sa relation avec l’œuvre que dans une direction.

Je pourrais utiliser une appellation neutre comme « création 1 « , « création 2 « , « création 3 « , mais c’est ennuyeux vous ne trouvez-pas? Et puisque je n’ai pas d’affinités avec les chiffres, je ne pourrais tout simplement pas mémoriser une œuvre à partir d’un chiffre!

Un générateur de titres

Une autre possibilité est d’avoir un titre abstrait combinant un ensemble de mots de façon inhabituelle. Exemples : « La cicatrice articulée  » ou « Le présent battu ». Ces exemples proviennent de l’ « Abstract Art Title Generator »  , un générateur de titres, automatisé, en ligne et qui propose des titres… farfelus, mais qui peuvent être inspirants, du moins pour certains 😉

Ma préférence… pour l’instant

Cela dit, je préfère un titre simple qui évoque quelque chose pour moi et qui oriente la lecture de l’œuvre tout en laissant place à une certaine liberté. Ce qui ne signifie pas que je ne changerai pas d’avis dans le futur!

"Espoir de liberté" Peinture numérique originale. Juillet 2013. © 2013, Louise Lamirande.

« Espoir de liberté »
Peinture numérique originale. Juillet 2013.
© 2013, Louise Lamirande.

Impressions de cette oeuvre sur papier, canevas, acrylique ou métal disponibles chez Fine Art America

Espoir de liberté

L’œuvre d’aujourd’hui s’intitule « Espoir de liberté », et comme le titre l’indique, elle a été réalisée sur le thème de l’espoir.

Le défi que je m’étais imposé pour sa création était d’utiliser une gamme de verts. Le vert et ses nombreuses variantes ne sont pas aussi faciles, pour moi, à utiliser que d’autres couleurs et me viennent moins spontanément, mais en tant que symbole d’espoir, je trouvais évidant de les utiliser.

Technique

Pour cette œuvre numérique, j’ai utilisé le logiciel Painter 12 de Corel. L’effet de texture en périphérie de la peinture est dû à l’utilisation du « Coarse air brush ». J’aime son aspect granulé fondant le pourtour de la forme centrale avec le fond.  Quant au mouvement et à l’enchevêtrement des couleurs, il découle principalement de l’utilisation d’une des brosses de suminagashi dont j’ai déjà parlé à quelques reprises, dont ici  .

Que préférez-vous?

Et vous, quel genre de titres préférez-vous pour une œuvre abstraite? Préférez-vous être guidé dans votre interprétation, laisser libre court à votre imagination ou un mélange des deux?

Merci de votre visite et à bientôt,

Louise

Pin It on Pinterest