La semaine dernière, je vous ai expliqué les avantages de la peinture sans pinceaux et j’ai mentionné les médiums qui s’y prêtent le mieux. Pour consulter cet article, cliquez sur ce lien.

Cette semaine, je vous suggère une vingtaine d’outils pour peindre sans pinceaux. La plupart sont des objets de la vie quotidienne que vous avez déjà chez vous ou que vous pouvez trouver facilement, soit usagés, soit à faible coût.

La liste

Voici une liste d’outils couramment utilisés en peinture sans pinceaux. Cette liste n’est qu’un point de départ pour vous inspirer. Comme vous allez rapidement le constater, la variété est grande. Ce sont l’expérimentation, vos goûts personnels, le médium utilisé et les effets souhaités qui vont vous guider dans le choix d’un ou plusieurs de ces outils.

« Terre d’accueil »

Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
Format : 9×12 po (22,86 x 30,48 cm).

"Terre d'accueil" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. 9x12 po (22,86 x 30,48 cm). Avril 2017. © 2017, Louise Lamirande.

« Terre d’accueil »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
9×12 po (22,86 x 30,48 cm).
Avril 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Détails de la peinture précédente

Détail de la peinture : "Terre d'accueil" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. Avril 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture :
« Terre d’accueil »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
Avril 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Terre d'accueil" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. Avril 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture :
« Terre d’accueil »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
Avril 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Terre d'accueil" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. Avril 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture :
« Terre d’accueil »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
Avril 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

En ordre alphabétique…

Bouteille avec bouchon verseur. En l’absence de pinceaux, une bouteille ayant un bouchon verseur comme celle d’une bouteille de ketchup ou de shampooing est pratique pour verser la peinture directement sur la surface à peindre ou sur une palette.

Bouteille de déodorant à bille. Vider, laver puis remplir de peinture fluide ou d’encre. Faire ensuite rouler la bille sur la surface à peindre.

Brosse à dents, brosse nettoyer la vaisselle. Pour asperger, étendre, texturer.

Carton ou carte de plastique. Un bout de carton (ondulé ou pas) ou une carte de plastique comme une vielle carte-cadeau sont parmi les outils de peinture sans pinceaux que je préfère. Le carton peut être découpé de la grandeur et de la forme désirées. Il est aussi possible d’y découper des formes de dents ou des ondulations qui permettront de laisser des marques diverses dans la peinture. Pour étendre, répartir, gratter, texturer et imprimer.

Chiffon. Fait de fibre naturelle idéalement comme du coton ou du bambou. Pour étendre, mélanger, essuyer, éponger, tamponner, nettoyer.

Compte-gouttes. Pour  prendre la peinture fluide ou l’encre et la déposer. Aussi pour ajouter de l’eau ou autres à votre peinture.

Coton-tiges. Pour les détails, éponger, enlever, frotter, estomper, déposer de petits ronds de peinture, etc.

Couteau à peindre. Déposer, étendre, sculpter, gratter, enlever.

Éponge. De mer, à maquillage ou pour les travaux de nettoyage de la maison. Vous avez le choix. N’hésitez pas la découper au besoin. Pour texturer, étendre, humecter.

Ficelle, corde et autres. Toute une panoplie d’instruments et d’objets peut être trempée dans de la peinture pour ensuite laisser des marques. La ficelle et les cordes ne sont qu’un exemple parmi de nombreuses possibilités. Elles peuvent servir de tampon, mais aussi être glissées à la surface pour créer des lignes ou être utilisées en guise de réserve.

 Légumes, gravés ou non. C’est un classique de la peinture pour enfant, mais aussi un outil de plus pour l’artiste qui aime expérimenter. La pomme de terre ou un pied de céleri laisse des marques intéressantes lorsqu’elles sont utilisées à la façon d’un tampon encreur. Au besoin, la pomme de terre peut être gravée à l’aide l’un couteau.

Mains. Ça parait évident, mais les mains sont très utiles en peinture sans pinceaux. Un ou plusieurs doigts, une main entière, son tranchant, pour déplacer, imprimer, estomper.

Informez-vous sur les recommandations de sécurité du fabricant avant de mettre vos mains directement dans la peinture. Dans la plupart des cas, il est sage de porter des gants ou au moins une crème spécialisée formant une barrière entre votre peau et les produits chimiques et les pigments entrant dans la composition des peintures. S’amuser et expérimenter avec la peinture ne sont pas de bonnes raisons pour risquer de s’intoxiquer ou de s’exposer à des matières dangereuses. Notez qu’il faut faire aussi attention aux produits portant une mention de non-toxicité sur leur étiquette. Ils sont habituellement conçus dans l’optique que les utilisateurs utilisent des pinceaux et que le contact cutané sera nul ou minimal.

Rouleau encreur ou rouleau de peintre. Les rouleaux encreurs à surface dure ou molle, de même que les petits rouleaux en mousse vendus dans les grandes quincailleries sont parfaits pour couvrir une grande surface à peindre d’une couche mince de peinture ou d’encre.

Tampon à récurer. Frotter, gratter, texturer, étamper, etc.

Tige de bambou, petites branches. Pour laisser des marques à la façon d’un pinceau, lorsque trempées dans la peinture, ou bien gratter et texturer.

Verre. Remplir de peinture fluide ou d’encre et verser.

Zyplock troué. C’est un autre truc utilisé pour les jeunes enfants et les amateurs de glaçage à gâteau. Il suffit de mettre de la peinture dans un sac de plastique du genre Zyplock ou, à défaut, dans un cornet façonné avec du papier parchemin ou du papier ciré. Couper une petite ouverture dans un coin du sac ou à la pointe du cornet de papier. Presser le sac ou le cornet pour faire sortir la peinture comme s’il s’agissait de décorer un gâteau de glaçage.

« Au-delà de la terre »

Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
Format : 9×12 po (22,86 x 30,48 cm).

"Au-delà de la terre" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. 9x12 po (22,86 x 30,48 cm). Avril 2017. © 2017, Louise Lamirande.

« Au-delà de la terre »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
9×12 po (22,86 x 30,48 cm).
Avril 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Détails de la peinture précédente

Détail de la peinture : "Au-delà de la terre" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. Avril 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture :
« Au-delà de la terre »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
Avril 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Au-delà de la terre" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. Avril 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture :
« Au-delà de la terre »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
Avril 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Au-delà de la terre" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. Avril 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture :
« Au-delà de la terre »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
Avril 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

D’autres idées en vrac

La prochaine fois que vous ferez du ménage, jetez un regard neuf sur ce que vous avez déjà chez vous. Vous pourriez bien y trouver vos prochains outils préférés pour peindre sans peinture!

Paille de plastique, bouchon de liège, ustensile de cuisine endommagé, torchon, pellicule plastique recyclée, brosse à récurer, tuyau de carton (provenant d’un rouleau de papier ciré par exemple), petits récipients et bouteilles (pour vos mélanges de peinture, mais aussi pour imprimer des formes rondes dans vos œuvres), vieux peigne, bouteille avec vaporisateur, lacets, règle de bois ou de plastique, etc.

C’est impossible de passer à travers toutes les possibilités, il s’agit de garder l’œil ouvert et de ne pas hésiter à expérimenter avec toutes sortes d’outils plus ou moins inusités afin de trouver vos préférés.

Et puis, même si le monde de la peinture sans pinceaux est excitant et rempli de découvertes, rien ne vous empêche de continuer à utiliser des pinceaux. En ce qui me concerne, j’utilise des pinceaux principalement dans la préparation de la surface à peindre (sceller et mettre du gesso) et parfois pour quelques touches finales demandant une grande précision.

Note sur les oeuvres

Les œuvres illustrant cet article ont étés réalisées sans pinceaux, à l’aide de différentes spatules (couteaux à peindre), d’une carte de plastique et d’une tige de bambou.

Je vous souhaite de belles découvertes!

Merci de votre présence et à la prochaine,

Pin It on Pinterest