Voici un article qui devrait répondre à quelques-unes de vos questions sur la peinture à l’huile et au médium à la cire (froide).

Vous êtes de plus en plus nombreux et nombreuses à me poser des questions sur le médium que j’utilise avec la peinture à l’huile. Qu’est-ce que c’est? De quoi est-ce fait? Où puis-je en acheter? Comment en fabriquer? Comment m’en servir? Est-ce que je peux l’utiliser avec de l’acrylique? Combien de temps ça prend à sécher? Donnez-vous des ateliers de peinture à l’huile et à la cire froide? Où puis-je trouver plus d’information sur le sujet? Et j’en passe…

Vous êtes curieux et je le comprends. Voici donc des réponses à ces questions.

Qu’est-ce que c’est que du médium à la cire froide?

Le médium à la cire d’abeille est un médium traditionnel pour la peinture à l’huile. Il donne du corps à la peinture et permet de réaliser de magnifiques effets d’empâtement et de textures. Il se présente sous la forme d’une pâte plus ou moins épaisse selon sa composition et laisse un fini mat ou légèrement lustré selon sa composition et s’il est poli ou non.

Contrairement au médium pour l’encaustique qui est lui aussi fait avec de la cire d’abeille et qu’on doit faire chauffer, le médium à la cire (froide) s’utilise à froid, un peu comme une cire à planchers.

En anglais, son nom est « cold wax » que l’on peut traduire littéralement par « cire froide ». J’utilise donc habituellement l’appellation « médium à la cire froide » ou « cire froide » afin qu’il n’y ait pas de confusion avec le médium pour l’encaustique.

Médium à la cire froide fabriqué par Gamblin.

De quoi est fait le médium à la cire (froide)?

Sommairement, il s’agit de cire d’abeille (la plupart du temps blanchie), mélangée avec une ou plusieurs substances pour lui donner une consistance d’une pâte plus ou moins épaisse (souvent du solvant). Elle peut aussi contenir des produits contre l’effritement, accélérer le temps de séchage, d’autres cires que celle de l’abeille, etc.

Voir aussi la réponse à la question : « Comment en fabriquer moi-même? » ci dessous.

La cire froide est facile à faire soi-même avec de la cire d'abeille purifiée en paillettes et du solvant sans odeur. © 2016, Louise Lamirande.

La cire froide est facile à faire soi-même avec de la cire d’abeille purifiée en paillettes et du solvant sans odeur.
© 2016, Louise Lamirande.

Où puis-je en acheter?

Au Québec, la compagnie Gamblin font un produit qui s’appelle « Cold Wax » (cire froide) qu’on retrouve chez De Serres entre autres. On peut aussi trouver en ligne, chez Currys, le « Dorland Wax Medium » par Jacquard dont la formule est différente.

Pour la France, la Belgique et le reste de la francophonie, je ne connais malheureusement pas les produits disponibles. Informez-vous auprès de votre marchand de matériel d’art préféré. La meilleure solution pour vous sera probablement de le fabriquer vous-même, mais si vous en trouvez, faites-moi-le savoir afin que je transmette l’information sur le blog.

Comment en fabriquer moi-même?

Puisqu’il s’agit d’un médium traditionnel, il en existe plusieurs variantes ayant des résultats différents. La formule la plus simple est faite de cire d’abeille blanchie et de solvant (térébenthine ou essence minérale), mais vous trouverez plusieurs recettes sur internet. Par exemple :

Est-ce que je peux utiliser de la cire à plancher ou à meubles?

Difficile à dire. Premièrement parce que toutes les cires à planchers ne sont pas faites avec les mêmes composantes. Deuxièmement, elles n‘ont pas été conçues pour un usage artistique ni testées dans un tel contexte. Sont-elles compatibles avec la peinture à l’huile? Vont-elles jaunir avec le temps? S’effriter? Puisqu’elles sont conçues pour une surface rigide, peuvent-elles aussi résister à une utilisation sur une surface souple comme le canevas? Jusqu’à quel point? Etc.

Si vous peignez pour votre plaisir et que la durabilité de vos œuvres n’est pas importante pour vous, rien ne vous empêche de faire des expériences avec des produits qui ne sont pas conçus pour les artistes. Renseignez-vous sur la composition des produits et au besoin, communiquez avec les fabricants pour obtenir plus d’information sur leur résistance et leur utilisation. À vous de décider ensuite.

Si vous souhaitez voir vos œuvres résister au temps ou bien les vendre, je crois toutefois qu’il est plus sûr de vous limiter à des produits conçus pour les beaux-arts.

Comment utilise-t-on le médium à la cire (froide)?

Ça dépend de l’effet qu’on souhaite naturellement, mais voici des informations générales.

  • En peinture à l’huile traditionnelle, on ajoute le médium à la cire d’abeille avec de la peinture à l’huile afin de modifier sa texture et de créer des effets d’empâtement. On n’utilise alors pas plus de 1/3 de médium à la cire pour 2/3 de peinture à l’huile.
  • Cependant, l’artiste Rebecca Crowell, qui a fortement contribué à faire connaître ce médium, utilise jusqu’à 50% de médium pour 50% de peinture à l’huile. Dans cette forte proportion, le médium pourrait avoir tendance à craqueler, c’est pourquoi il est recommandé de ne peindre que sur une surface rigide comme le bois par exemple.
"Un jour de plus sur terre" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. 9x12 po (22,86 x 30,48 cm). Avril 2017. © 2017, Louise Lamirande.

« Un jour de plus sur terre »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
9×12 po (22,86 x 30,48 cm).
Avril 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

  • La compagnie Gamblin, fabricant d’un médium à la cire vendu au Canada et aux États-Unis, recommande de mélanger du médium à l’alkyde avec le médium à la cire dans un ratio de 50%-50% si l’on souhaite peindre sur une surface souple comme le papier. Ce qui donne environ 50% de peinture à l’huile/ 25% de médium à la cire froide / 25% de gel sans-solvant Gamblin ou un autre médium à l’alkyde.
  • Le médium est aussi parfois mélangé directement avec des pigments en poudre ou appliqué seul en guise de finition ou pour créer un effet de profondeur.

Une bonne dose d’expérimentation est nécessaire pour connaître le bon dosage.

Est-ce que je peux l’utiliser avec de l’acrylique?

Le médium à la cire (froide) est un médium qui ne peut pas être mélangé à l’acrylique. Par contre, vous pouvez l’utiliser en petite quantité comme fini à une peinture à l’acrylique. Notez que vous ne pourrez plus repeindre à l’acrylique par-dessus. Notez également que la cire donne un fini mat ou légèrement lustré. Finalement, le médium à la cire ne remplace pas la nécessité de protéger vos œuvres contre les rayons UV avec un vernis approprié.

Combien de temps ça prend à sécher?

C’est une de ces questions facile à poser, mais quasi impossible à répondre. Il y a tellement de variables!

  • La proportion de peinture et de médium,
  • la recette utilisée pour fabriquer ce médium,
  • l’épaisseur des couches de peinture,
  • les conditions climatiques,
  • etc.

Cela dit, pour une couche mince de peinture mélangée avec 50% de médium fabriqué avec du solvant à base d’essence minérale comme celui de Gamblin et à une température moyenne et pas trop humide, je dirais que la surface est sèche au toucher (ou presque) en 24 à 48 heures. En profondeur cependant, c’est une autre histoire.

Pour mes peintures aux couches les plus épaisses, j’attends environ deux semaines avant de mettre une couche de finition et je compte au moins 2 mois avant de les vendre ou de les exposer. Testez la surface avec votre ongle, s’il laisse une trace, laissez sécher encore plus longtemps.

"Le parfum des cerisiers". Huile et cire d'abeille sur panneau de bois.28 x 36 x 0,5 cm). Juin 2017. © 2017, Louise Lamirande.

« Le parfum des cerisiers ».
Huile et cire d’abeille sur panneau de bois.
Format : 11 x 14 x 1/16 po. (28 x 36 x 0,5 cm).
Juin 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Donnez-vous des ateliers de peinture à l’huile et à la cire (froide)?

Je n’en donne pas pour l’instant. J’avais pensé à un cours en ligne, mais je considère qu’après 2 ans à peindre avec ce médium, je suis toujours en phase expérimentale et donc pas encore prête pour l’enseigner. Lorsque je le serai, et si je me lance dans cette aventure, j’en ferai l’annonce sur le blog et les réseaux sociaux.

Où puis-je trouver plus d’information sur le sujet?

Je suis bien consciente que je ne réponds probablement pas à toutes vos questions. Je pourrais y passer des jours! C’est pourquoi vous trouverez ci-dessous quelques autres sources d’info.

Pour ce qui est de l’utilisation traditionnelle de ce médium, je vous suggère de fouiller dans les vieux ouvrages sur la peinture et ses techniques, sur YouTube ou tout simplement d’en parler avec un enseignant de peinture à l’huile qui saura vous guider.

  • Pour ce qui est de l’utilisation plus moderne du médium à la cire (froide), je vous encourage à lire le livre « Cold Wax Medium – Techniques, Concepts & Conversation » qui est la bible à ce sujet. Plus de détail dans cet article du blog 
  • Jetez aussi un coup d’œil au livre de Serena Barton « Wabi-Sabi – Painting with Cold Wax » qui est moins complet, mais constitue une excellente initiation.
  • Le site http://www.coldwaxpainting.com/ donne quelques indications pour démarrer (en anglais).
  • Et voici quelques vidéos pour vous.

Cliquez sur l’icône situé en haut, à gauche du titre de la vidéo pour voir la liste complète de toutes les vidéos dans cette liste de lecture YouTube.

Toutes les informations figurant dans cet article se retrouvent également sur une page spéciale d’information sur la peinture à l’huile et à la cire (froide) que j’ai créée pour vous. Elle se trouve sous l’onglet : PLUS >> FAQ>> Peinture à l’huile et à la cire froide  du menu supérieur du site. Vous pouvez aussi y accéder grâce à ce lien.

J’espère que ceci aura répondu à certaines de vos questions.

Merci d’être là et à la prochaine,

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest