Je ne sais pas combien de fois j’ai réécrit cet article. Je cherchais un ton joyeux, positif et plein d’espoir pour débuter l’année en beauté, mais honnêtement, ce n’est pas comme ça que je me sens en ce moment.

Peut-être est-ce l’hiver qui m’affecte avec son manque de luminosité (tendance à la dépression saisonnière). Ou est-ce parce que cette année, je vais atteindre l’âge auquel ma mère et l’un de mes beaux-frères sont décédés et que ça ne peut pas faire autrement que de me faire réfléchir sur la vie et la mort.

Et puis, j’ai l’impression d’être dans un tournant de mon cheminement d’artiste même si pour l’instant, tout ça n’est pas très clair et que ça se situe plus dans le domaine du ressenti que du réel, laissant ainsi planer un climat d’incertitude et de questionnement quant à ce que me réserve 2017.

Passé édulcoré

Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar. 9X12 po (22,86 x 30,48 cm).

"Passé édulcoré" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. 9X12 po (22,86 x 30,48 cm). Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

« Passé édulcoré »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
9X12 po (22,86 x 30,48 cm).
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détails de la peinture précédente…

Détail de la peinture : "Passé édulcoré". Huile, médium à la cire froide et médium à l'alkyde sur Dura-Lar mat. Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Passé édulcoré ».
Huile, médium à la cire froide et médium à l’alkyde sur Dura-Lar mat.
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Passé édulcoré". Huile, médium à la cire froide et médium à l'alkyde sur Dura-Lar mat. Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Passé édulcoré ».
Huile, médium à la cire froide et médium à l’alkyde sur Dura-Lar mat.
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Passé édulcoré". Huile, médium à la cire froide et médium à l'alkyde sur Dura-Lar mat. Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Passé édulcoré ».
Huile, médium à la cire froide et médium à l’alkyde sur Dura-Lar mat.
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Priorité à la diffusion des oeuvres

La période des Fêtes m’a toutefois permis d’éclaircir certains points, dont la nécessité de prioriser la diffusion de mes œuvres. Je ne vis pas que d’amour (de peindre) et d’eau fraîche (potable et filtrée). J’ai aussi des factures à payer. L’un des moyens de le faire est de vendre plus de peintures. Pour y arriver, il faut toutefois que j’élargisse le nombre de lieux de diffusion de mes oeuvres et tout ça demande des efforts et du temps.

Au rythme du canyon

Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar. 9X12 po (22,86 x 30,48 cm).

"Au rythme du Canyon" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. 9X12 po (22,86 x 30,48 cm). Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

« Au rythme du Canyon »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
9X12 po (22,86 x 30,48 cm).
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détails de la peinture précédente…

Détail de la peinture : "Au rythme du canyon". Huile, médium à la cire froide et médium à l'alkyde sur Dura-Lar mat. Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Au rythme du canyon ».
Huile, médium à la cire froide et médium à l’alkyde sur Dura-Lar mat.
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Au rythme du canyon". Huile, médium à la cire froide et médium à l'alkyde sur Dura-Lar mat. Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Au rythme du canyon ».
Huile, médium à la cire froide et médium à l’alkyde sur Dura-Lar mat.
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Au rythme du canyon". Huile, médium à la cire froide et médium à l'alkyde sur Dura-Lar mat. Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Au rythme du canyon ».
Huile, médium à la cire froide et médium à l’alkyde sur Dura-Lar mat.
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Un article par semaine

C’est pourquoi j’ai pris la décision de ne publier qu’un seul article par semaine sur le blog francophone. J’aime beaucoup partager avec vous mes découvertes et mon expérience, mais je dois reconnaître que je dois ralentir le rythme pour  me consacrer à mes nouvelles priorités.

En passant, si vous avez des sujets d’articles à me suggérer, n’hésitez pas à me laisser quelques mots à la fin de cet article!

Milieu favorable

Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar. 9X12 po (22,86 x 30,48 cm).

"Milieu favorable" Huile, cire froide et médium à l'alkyde sur film de polyester Dura-Lar. 9X12 po (22,86 x 30,48 cm). Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

« Milieu favorable »
Huile, cire froide et médium à l’alkyde sur film de polyester Dura-Lar.
9X12 po (22,86 x 30,48 cm).
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détails de la peinture précédente…

Détail de la peinture : "Milieu favorable". Huile, médium à la cire froide et médium à l'alkyde sur Dura-Lar mat. Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Milieu favorable ».
Huile, médium à la cire froide et médium à l’alkyde sur Dura-Lar mat.
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Milieu favorable". Huile, médium à la cire froide et médium à l'alkyde sur Dura-Lar mat. Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Milieu favorable ».
Huile, médium à la cire froide et médium à l’alkyde sur Dura-Lar mat.
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Milieu favorable". Huile, médium à la cire froide et médium à l'alkyde sur Dura-Lar mat. Novembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Milieu favorable ».
Huile, médium à la cire froide et médium à l’alkyde sur Dura-Lar mat.
Novembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

À l’écoute de mes besoins

Une autre priorité, que j’ai clairement identifiée au cours des derniers mois, est d’être plus en contact avec  mon corps physique et à l’écoute de mes besoins en général. Ça veut dire de consacrer plus de temps à la pratique du Qi Gong, du Yoga ou à la méditation. Ça veut aussi dire de décrocher des réseaux sociaux et de fermer l’ordinateur pour bouger et sortir prendre une bouffée d’air. Ça signifie aussi de respecter mes limites et de choisir les projets les plus en accord avec mon être, quand c’est possible bien évidemment.

Il y a une part de moi qui trouve tout ça bien égoïste, mais quand j’y pense, je me rends compte qu’en étant plus à l’écoute de mes propres besoins, je serai plus épanouie, plus heureuse, et finalement probablement beaucoup plus à même de venir en aide aux autres et de répondre à  leurs besoins. D’autant plus qu’en tant qu’artiste et travailleuse autonome n’ayant pas de sécurité d’emploi, d’assurances médicaments, de programme de soins dentaires, ni de congés de maladie payés et autres avantages sociaux offerts à la plupart des salariés, prendre soin de moi est une nécessité si je veux continuer à peindre et à créer pendant encore de nombreuses années. La retraite n’existe pas pour les artistes!

Me voici à terminer cet article et je me rends compte que je me sens déjà plus optimiste que  lorsque j’ai commencé. C’est bien n’est-ce pas? Ça doit être la bonne influence que vous avez sur moi!

Merci de votre présence. J’espère que votre année 2017 sera emplie de belles découvertes et d’expériences créatives enrichissantes.
Bonne année 2017!

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest