Comme je vous le disais dans le précédent article, l’une des difficultés à créer un effet d’encaustique crédible avec de l’acrylique, c’est le manque de volume, d’accumulation de matière. Le médium acrylique rétrécit tellement au séchage que même en appliquant une couche très épaisse ou même des couches multiples plus minces de médium de fausse encaustique, il est difficile d’obtenir une épaisseur substantielle se rapprochant de celle d’une seule couche d’encaustique.

Afin de déterminer exactement le nombre de couches de médium acrylique de fausse encaustique nécessaires pour créer un effet d’épaisseur ayant l’apparence de cire, j’ai procédé à un test de volume.

Aperçu général des tests visant à déterminer le nombre de couches de médium de fausse encaustique requises pour imiter de façon convenable l'encaustique. Février 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Aperçu général des tests visant à déterminer le nombre de couches de médium de fausse encaustique requises pour imiter de façon convenable l’encaustique.
Février 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

J’ai commencé par créer des bandes de couleur à l’encre acrylique Golden (High Flow) que j’ai ensuite recouvertes à la spatule de 1 à 7 couches minces de médium de fausse encaustique. La colonne de gauche montre le résultat avec un mélange à 50/50 (50% de gel mat Liquitex / 50% de médium verni brillant Liquitex) et celle de droite le résultat avec un peu plus de médium brillant dans une proportion de 40/60.

Vu d'ensemble de la page de droite montrant le résultat avec 4 à 7 couches de médium acrylique. Février 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Vu d’ensemble de la page de droite montrant le résultat avec 4 à 7 couches de médium acrylique.
Février 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Vue plus détaillée avec 6 et 7 couche de médium de fausse encaustique à l'acrylique. Février 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Vue plus détaillée avec 6 et 7 couche de médium de fausse encaustique à l’acrylique.
Février 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Les mêmes résultats, mais sous un éclairage légèrement différent. Février 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Les mêmes résultats, mais sous un éclairage légèrement différent.
Février 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Ce que j’en retiens

Je retiens de ces tests les éléments suivants :

  • Le nombre de couches minimal requis pour avoir un effet de volume convenable en utilisant les recettes ci-dessus est d’au moins 6 couches et idéalement plus!!  En considérant le temps de séchage entre chacune, on est loin de la rapidité de l’encaustique.
  • Le mélange à 50/50 donne un résultat qui me plait davantage à cette épaisseur de 7 couches que celui plus transparent à 40/60.

Nouvelle recette de médium de fausse encaustique

Une autre test que j’ai réalisé juste avant la publication de cet article, m’a permis de constater que la consistance du médium de fausse encaustique fait vraiment toute la différence dans le nombre de couches nécessaires pour obtenir un effet de volume. J’aurais pourtant dû m’en douter avant!

La nouvelle recette de fausse encaustique essayée et beaucoup plus efficace est celle-ci :

  • 50% de gel mat Liquitex (idéalement le gel mat à haute consistance Golden, mais je n’en ai pas en ce moment)
  • 50% de gel brillant à haute consistance Golden

De deux à trois couches de ce mélange appliquées à la spatule donnent un résultat similaire aux 6 à 7 couches de l’autre recette! J’imagine qu’en remplaçant le gel mat Liquitex par le gel mat à haute consistance de Golden, ce serait encore mieux… À essayer une autre fois…

Merci de votre présence et à bientôt,

test signature personnalisée_120px

Pin It on Pinterest