Je vous présente aujourd’hui de nouveaux essais de peintures à effet d’encaustique inspirées du livre « Acrylic Painting for Encaustic Effects » de Sandra Duran Wilson. Cette fois-ci, la technique essayée consiste à coller du papier Dura-Lar mat translucide avec du médium acrylique sur un fond déjà peint.

Le Dura-Lar mat et translucide

Ce papier Dura-Lar est en fait un film de polyester sans acide au fini givré, mat et translucide (la compagnie Dura-Lar fait aussi un film de polyester transparent, mais ce n’est pas celui-ci qui est utilisé pour cette technique). Le Dura-Lar translucide peut être peint ou non, sur l’une de ses surfaces ou même les deux. On peut aussi s’en servir pour dessiner et même l’utiliser avec une imprimante au jet d’encre ou au laser.

Pour en apprendre plus sur les produits Dura-Lar, visitez le site de la compagnie Grafix (en anglais seulement)

Un premier aperçu de mes deux peintures d’essai…

Aperçu des tests d'effet encaustique avec acrylique et Dura-Lar translucide. Février 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Aperçu des tests d’effet encaustique avec acrylique et Dura-Lar translucide.
Février 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Le processus

Voici comment j’ai procédé pour réaliser ces peintures-tests :

  • J’ai commencé par appliquer deux couches d’encre acrylique rouge et bleu Golden sur les deux pages de mon journal.
Vue d'ensemble de la page de gauche. La zone rectangulaire cernée d'un trait noir montre l'endroit où a été collé le Dura-Lar. Détails dans l'article. Février 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Vue d’ensemble de la page de gauche. La zone rectangulaire cernée d’un trait noir montre l’endroit où a été collé le Dura-Lar.
Détails dans l’article.
Février 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Vue générale de la page de droite. L'ensemble de la page comporte une ou deux épaisseur de Dura-Lar translucide. Détails dans l'article. Février 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Vue générale de la page de droite. L’ensemble de la page comporte une ou deux épaisseur de Dura-Lar translucide.
Détails dans l’article.
Février 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détail de la page de droite

  • Ensuite, j’ai placé un rectangle de Dura-Lar mat translucide non peint sur la moitié supérieure de la page de droite, suivi par un autre rectangle de Dura-Lar sur la partie inférieure de la même page. Dans ce cas-ci, le Dura-Lar avait été préalablement peint avec de la peinture acrylique dorée et du rouge (Liquitex) et collé, face colorée en dessous.
Détail de la page de droite. Il y a une couche de Dura-Lar non coloré sur la partie supérieure et deux couches dans la partie inférieure dont une avec du bleu et dorée face en dessous. Février 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la page de droite. Il y a une couche de Dura-Lar non coloré sur la partie supérieure et deux couches dans la partie inférieure dont une avec du bleu et dorée face en dessous.
Février 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

  • Puis, toujours sur la page de droite, j’ai collé un autre rectangle de Dura-Lar translucide chevauchant la jonction entre les deux précédents morceaux et les couvrant partiellement. Ce troisième morceau avait été peint avec du rouge et du dorée en dessous et du bleu au-dessus avant d’être collé.
Autre détail de la même page. Il y a une couche de Dura-Lar translucide peint en rouge et en dorée, face en dessous, dans la partie inférieure. La même couche a été recouverte d'une autre épaisseur de Dura-Lar, celle-ci peinte en bleu et dorée, couleurs en dessous, dans la partie du haut. Février 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Autre détail de la même page. Il y a une couche de Dura-Lar translucide peint en rouge et en dorée, face en dessous, dans la partie inférieure. La même couche a été recouverte d’une autre épaisseur de Dura-Lar, celle-ci peinte en bleu et dorée, couleurs en dessous, dans la partie du haut.
Février 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

  • Les photos vous permettent de voir les différents effets de translucidité, selon qu’il y a une ou deux épaisseurs de Dura-Lar et selon qu’il est peint ou non.
  • Le trait noir a été rajouté après séchage, avant d’appliquer le médium de fausse-encaustique, afin de mieux marquer les différentes zones et aussi pour cacher les limites visibles du papier Dura-Lar.

Détail de la page de gauche

  • Pour la page de gauche, j’ai procédé plus simplement. Je n’ai collé qu’un rectangle de Dura-Lar peint avec du rouge et du dorée face dessus. La zone est encore une fois clairement délimitée par le trait de feutre noir.
Détail de la page de gauche. Les couleurs peintes sur le Dura-Lar translucide sont face vers le haut. Février 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la page de gauche. Les couleurs peintes sur le Dura-Lar translucide sont face vers le haut.
Février 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

  • Sur les deux peintures-tests, j’ai mis trois couches de ma nouvelle recette de médium acrylique de fausse-encaustique (voir photo ci-après) :

50% de gel mat Liquitex & 50% de gel brillant à haute consistance de Golden. Elle est plus efficace que celle utilisée pour mes précédents tests, mais elle est encore à perfectionner.

Vue de la texture de la surface après application de deux couches de médium acrylique de fausse encaustique. Février 2016. © 2016, Louise Lamirande.

Vue de la texture de la surface après application de deux couches de médium acrylique de fausse encaustique.
Février 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Avantages et inconvénients de cette technique

La technique qui consiste à employer le Dura-Lar mat et translucide afin d’imiter les effets de l’encaustique est l’une des plus efficaces que j’ai essayées jusqu’à maintenant.

  • L’effet de voile et de translucidité est immédiat.
  • Le Dura-Lar mat crée une impression de profondeur plus efficacement que plusieurs couches de médium acrylique.
  • Pouvoir peindre une ou deux faces du Dura-Lar avant le collage augmente les possibilités créatives.
  • Pour ce qui est du volume, les multiples couches de médium acrylique de fausse-encaustique sont toutefois nécessaires pour parfaire l’effet.
  • Le collage du Dura-Lar mat doit se faire sur une surface  sans texture en relief. Il est trop épais pour épouser une surface en relief.

Cette technique de simulation d’encaustique avec feuille de Dura-Lar mat stimule agréablement ma créativité et me donne enfin l’impression, après plusieurs semaines à réaliser des tests, d’être sur une piste intéressante à approfondir.

Merci de votre présence et à la prochaine,

test signature personnalisée_120px

 

 

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest