L’un des points forts de l’encre à base d’alcool est leur transparence. J’ai donc eu envie d’utiliser au maximum cette transparence en testant les encres Adirondack de Ranger sur une feuille de plastique transparente elle aussi, au lieu de l’habituel papier Yupo.

peinture à l'encre à l'alcool sur feuille de plastique

Vue de l’ensemble de la page du journal expérimental montrant l’effet de l’encre à l’alcool sur une feuille transparente faite de plastique.
Avril 2015.
© 2015, Louise Lamirande.

Surface utilisée

J’ai pris ce que j’avais sous la main, c’est-à-dire une pochette de plastique que j’ai simplement coupée pour en faire une feuille. La texture de ce plastique ressemble à celui utilisé pour recouvrir des livres ou une table, dans sa version assez épaisse toutefois. Lisse, mais légèrement collante et probablement pas sans-acide, donc non résistante au jaunissement. C’est pas l’idéal, mais ce n’est qu’un test après-tout.

Peinture à l'encre sur feuille de plastique transparent.

Détail de la peinture à l’encre sur la feuille de plastique. On peut voir l’effet de granulation de l’encre à la surface.
Avril 2015.
© 2015, Louise Lamirande.

Le test

Pour ce test, j’ai étalé de l’encre aux couleurs chaudes (jaune, orange et rouge) sur l’une des faces de la feuille, et du vert sur l’autre face.

Le fait que les deux côtés du support aient reçu de l’encre donne une profondeur à l’ensemble et éviter que les encres se mélangent entre elles.

L’adhérence de l’encre sur cette surface est parfaite. Même en grattant avec l’ongle, la couleur tient parfaitement sans égratignures.

Cette technique me semble prometteuse et mériterait des tests plus approfondis pour répondre à des questions comme celles-ci :

  • Quel serait l’effet sur d’autres supports transparents ou translucides? (Yupo translucide, acétate, Mylar, Plexiglas, etc.)
  • Est-ce qu’un vernis protecteur anti-UV changerait le niveau de transparence?
Peinture à l'encre sur feuille de plastique transparente.

Autre détail de la peinture. Peindre des deux côtés de la feuille transparente donne de la dimension à l’oeuvre.
Avril 2015.
© 2015, Louise Lamirande.

Principaux problèmes

Car il y a en effet le problème de la longévité des encres à l’alcool. Si elles ne sont pas protégées par un vernis ou un encadrement anti-UV, elles sont résistantes à la décoloration, mais non permanentes. Peut-être vaudrait-il mieux utiliser des encres acryliques transparentes pour cette technique qui, elles sont permanentes.

Il y a aussi le problème de la statique. Une surface en plastique comme celle-là attire la poussière comme un aimant. Pas facile d’éviter ne serait-ce qu’un peu de poussière dans un atelier de peinture.

En conclusion, cet essai des encres sur une surface transparente me fait réaliser à quel point j’aime la transparence et a réveillé un vieux rêve oublié, celui de peindre sur verre en grand format…

Merci de votre visite et à bientôt,

test signature personnalisée_120px

Pin It on Pinterest