Êtes-vous à la recherche d’un fini brillant et durable semblable à l’époxy, mais moins toxique pour vos œuvres sur papier? Aimeriez-vous une solution de rechange au traditionnel cadre avec passe-partout pour vos estampes numériques? J’ai fait le test du médium de lissage à l’acrylique et je vous explique aujourd’hui comment procéder.

L’objectif

Comme je vous l’ai mentionné dans cet autre article portant sur le vernissage d’une estampe numérique, j’explore en ce moment des méthodes alternatives au passe-partout et à l’encadrement traditionnel afin de présenter mes estampes numériques (le terme « estampe numérique » signifie ici une œuvre créée à l’ordinateur qui est ensuite imprimée sur papier) lors d’une exposition. L’objectif est de protéger l’œuvre imprimée sans avoir besoin d’une vitre et d’un cadre.

La protection à l’aide d’une généreuse couche de médium de lissage à l’acrylique est une solution possible. J’ai fait le test et vous présente toutes les étapes à suivre pour y arriver vous aussi.

Mise à jour – juillet 2016.

Les médiums à l’acrylique ont des micropores qui accumulent la poussière avec le temps. De plus, le médium de lissage crée une surface qui reste fragile aux marques comme une trace d’ongle par exemple. C’est pourquoi il est recommandé d’ajouter un vernis acrylique par-dessus la couche de médium de lissage.

Matériel utilisé

La plupart du matériel nécessaire est assemblé ici pour le vernissage de deux estampes avec du médium de lissage. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

La plupart du matériel nécessaire est assemblé ici pour le vernissage de deux estampes avec du médium de lissage.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

  • Estampe numérique
  • Panneau de bois renforcé (voir photo ci-dessous)
  • Feutre Pigma micron 0.5 (sans acide et permanent)
  • Vernis de conservation avec protection UV en vaporisateur Golden, fini brillant
  • Ruban à masquer de peintre. Bleu 3M.
  • Gesso acrylique
  • Médium gel mat (Liquitex)
  • Couteau utilitaire ou X-Acto
  • Médium de lissage (Liquitex)
  • GAC 100 de Golden
  • Pinceau(x)
  • Couteau à peindre
  • Niveau
  • Plastique (sac propre recyclé ou sac à ordures)
  • Planches, livres ou autres objets lourds
  • Cadre flottant
  • Quincaillerie pour cadre

Étape par étape

1. Impression de la peinture numérique sur le papier

Dans mon cas, j’ai imprimé deux peintures numériques de format légèrement supérieur à 10X8 po sur du papier d’art Hahnemühle. J’aurais pu aussi utiliser une aquarelle ou une photo.

Il est préférable que votre œuvre soit légèrement plus grande que le support. C’est plus facile de couper un surplus que de combler un espace vide.

2. Signature de l’impression

Mes peintures n’ayant pas de signature numérique, chacune a été signée à la main avec le feutre Pigma micron.

3. Protection au fixatif

Afin de protéger les œuvres imprimées des rayons UV et éviter que l’encre d’impression ne bave, appliquez 2 couches de vernis de conservation Golden en vaporisateur. Personnellement, je trouve que le vernis brillant fait ressortir les couleurs. C’est celui que j’ai utilisé.

4. Préparation de la surface de bois

Pour ce test, j’ai utilisé un panneau de bois de bouleau de 10X8 po et de 1 po d’épaisseur parfait pour aller dans un cadre flottant, et un autre de même dimension mais de 1 ½ po d’épais pouvant être accroché sans cadre à la façon d’une toile tendue sur faux-cadre.

Les côtés des panneaux sont recouverts de ruban à masquer bleu de la compagnie 3M. Deux couches de gesso sont ensuite appliquées sur le dessus des panneaux afin de sceller leur surface et d’éviter que l’acidité du bois attaque et endommage les estampes à la longue.

Les côtés des panneaux de bois sont protégés avec du ruban de peintre 3M. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Les côtés des panneaux de bois sont protégés avec du ruban de peintre 3M.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

Après la pose de deux couches de gesso sur le dessus, c'est le temps de coller les estampes avec le médium acrylique en gel mat. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Après la pose de deux couches de gesso sur le dessus, c’est le temps de coller les estampes avec le médium acrylique en gel mat.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

5. Collage des estampes

Il faut ensuite mettre du gel médium acrylique Liquitex à l’endos de(s) estampe(s) et à la surface de(s) panneau(x), puis rapidement les assembler.

Veuillez à bien lisser l’œuvre sur le support en portant particulièrement attention au pourtour et aux coins.

Mettre ensuite du plastique (des sacs propres récupérés) afin de protéger la surface des estampes, puis des planches et des objets lourds pour que le tout reste bien en place pendant le séchage.

Les estampes sont collées aux panneaux de bois grâce à l'application d'une couche de gel médium acrylique à l'endos de l'estampe et sur le dessus des panneaux. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Les estampes sont collées aux panneaux de bois grâce à l’application d’une couche de gel médium acrylique à l’endos de l’estampe et sur le dessus des panneaux.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

Des sacs de plastique, des planches et des objets lourds maintiennent le tout en place pendant le séchage. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Des sacs de plastique, des planches et des objets lourds maintiennent le tout en place pendant le séchage.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

6. Temps de séchage du collage

À ce sujet, le minimum que je vous recommande est de 24 heures. Si vous n’attendez pas suffisamment, il risque de vous arriver la même chose qu’à moi et que le papier déchire parce qu’encore humide.

Ouppss!!! Après une quinzaine d'heures, le séchage n'était pas complet et le bas de l'estampe s'est déchiré lors du découpage au couteau. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Ouppss!!! Après une quinzaine d’heures, le séchage n’était pas complet et le bas de l’estampe s’est déchiré lors du découpage au couteau.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

7. Découpage du surplus

Procédez au découpage du surplus de papier avec le couteau en mettant l’œuvre à plat, face contre une surface protégée comme un tapis de coupe.  Passez délicatement la lame le long des côtés du panneau de bois.

Après séchage, le surplus de papier est découpé au couteau. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Après séchage, le surplus de papier est découpé au couteau.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

8. Protection de la surface de travail et mise à niveau

Protégez bien votre surface de travail. Pour ce test, j’ai utilisé des sacs de plastique.

Surélevez votre panneau de bois à l’aide d’un vieux pot en verre ou en plastique. Il ne devrait pas toucher à votre surface de travail. (Notez que sur la photo ci-dessus, je n’ai pas encore surélevé le panneau.)

Terminez cette étape en vous assurant que votre œuvre est parfaitement à niveau. Il serait dommage d’avoir fait tout ce travail pour vous ramasser avec une finition inégale.

L'oeuvre est mise à niveau avant l'application du médium de lissage. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

L’oeuvre est mise à niveau avant l’application du médium de lissage.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

9. Application du médium de lissage

Versez le médium de lissage directement sur la surface de votre estampe dans un mouvement de spirale en partant du centre vers l’extérieur.  Le produit va s’étendre de lui-même, se lisser et le surplus va couler sur les côtés.

Vous pouvez récupérer le médium tombé sur votre surface de travail pour un usage ultérieur ou pour combler un espace non couvert. Aussi, ramassez délicatement le surplus de médium sur les côtés à l’aide d’un couteau à peindre.

Important : le médium de lissage ne doit jamais être agité vigoureusement avant d’être utilisé, car cela pourrait occasionner des bulles. Je n’ai pas vécu ça, mais si vous vous retrouvez avec des bulles, essayez de vaporiser de l’alcool à friction (alcool isopropyl) à la surface. Il paraît que ça règle le problème…

Le médium de lissage de Liquitex a été versé sur l'ensemble de la surface. Le surplus tombant sur les côtés est ramassé au couteau à peindre et conservé pour un usage ultérieur. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Le médium de lissage de Liquitex a été versé sur l’ensemble de la surface. Le surplus tombant sur les côtés est ramassé au couteau à peindre et conservé pour un usage ultérieur.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

10. Séchage du médium de lissage

Protégez la surface de la poussière, des cheveux et poils de chat en la recouvrant d’une grande boîte ou de quelque chose du même genre.

Le séchage prendra plusieurs jours (vérifiez auprès du fabricant pour plus d’exactitude) mais sera sec au toucher au bout d’environ 24 heures.

Afin de protéger la surface de la poussière pendant le long séchage, le tout a été couvert d'une boîte de carton. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Afin de protéger la surface de la poussière pendant le long séchage, le tout a été couvert d’une boîte de carton.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

Après 24 heures de séchage, le dessus est sec au toucher mais pas en profondeur. On peut le constater en regardant dans le haut de l'estampe, à la droite. Il reste un endroit à l'aspect laiteux. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Après 24 heures de séchage, le dessus est sec au touché mais pas en profondeur. On peut le constater en regardant dans le haut de l’estampe, à la droite. Il reste un endroit à l’aspect laiteux.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

11. Finition des côtés

Après séchage (ou au moins 24 heures), retirez le ruban à masquer.

Si vous choisissez, comme je l’ai fait, de laisser au bois sa couleur naturelle, scellez les côtés avec 2 couches de GAC 100 de Golden, puis vernissez-les avec 2 couches de vernis brillant (Liquitex). Si vous préférer le peindre, commencez par sceller le bois avec le GAC 100, mettez deux couches de peinture acrylique de la couleur de votre choix et terminez par deux couches de vernis acrylique.

Plus de 24 heures plus tard, le ruban à masqué bleu est enlevé et le bois nu des côtés est scellé avec deux couches de GAC 100 de Golden, puis 2 couches de vernis brillant Liquitex. On voit bien sur cette photo le côté lustré du fini au médium de lissage. Juin 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Plus de 24 heures plus tard, le ruban à masqué bleu est enlevé et le bois nu des côtés est scellé avec deux couches de GAC 100 de Golden, puis 2 couches de vernis brillant Liquitex. On voit bien sur cette photo le côté lustré du fini au médium de lissage.
Juin 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

12. Encadrement

Après séchage complet, vous pouvez maintenant installer les œillets et le fil de fer au dos de votre œuvre pour la fixer au mur telle quelle ou bien la mettre dans un cadre flottant pour une présentation plus soignée.

Le résultat final une fois le tout mis dans un cadre flottant. Juin 2014. © Louise Lamirande.

Le résultat final une fois le tout mis dans un cadre flottant.
Juin 2014.
© Louise Lamirande.

Remarques au sujet de cette technique de vernissage

  • Il s’agit bien évidemment d’un fini permanent et irréversible. Pensez-y bien avant de commencer.
  • Comme pour la méthode de finition utilisant un vernis acrylique liquide, il faut travailler avec soin afin d’éviter les bulles et la poussière. Le moindre cheveu qui tombe à la surface du médium de lissage ou un chat un peu trop collant peut causer une catastrophe et rendre le travail irrécupérable. La surface parfaitement lisse d’une estampe ne permet aucune erreur du genre.
  • Cela dit, le vernissage d’une estampe numérique avec du médium de lissage me semble une bonne alternative à l’encadrement traditionnel pour une œuvre de petit format. Pour un grand format cependant, je ne crois pas que le procédé soit idéal. Les risques d’endommager l’œuvre et de se ramasser avec des imperfections (bulles, poussière, etc.) sont trop grands à mon avis.

 

Conclusion

Ouffff! Vous avez tenu jusqu’au bout? Vous êtes toujours là? Toutes mes félicitations et ma reconnaissance! Ce tutoriel est vraiment le plus long que j’ai écrit jusqu’à maintenant 😉

À vous de faire l’essai de cette technique maintenant. N’hésitez pas à commenter ou à me questionner au besoin.

À la prochaine,

test signature personnalisée_120px

Pin It on Pinterest