À mesure que me viennent des idées de trucs que j’aimerais essayer, je les note sur un bout de papier que je colle ensuite dans un cahier. Plusieurs ne verront jamais le jour par manque de temps, de moyens ou d’intérêt, mais lorsqu’une idée vient à m’obséder et que j’y pense fréquemment même lorsque je travaille sur un autre projet, je sais que je dois lui laisser une chance d’émerger et lui consacrer du temps.

C’est ce qui est arrivé avec cette idée de peindre à l’huile et à la cire froide sur un fond hautement texturé. En fait, cette idée ne date pas d’hier, puisqu’elle m’est venue au début de 2016.  À l’époque, j’ai fait quelques peintures explorant cette idée, mais puisque la peinture à l’huile et à la cire d’abeille était une nouvelle chose pour moi, j’ai préféré élargir mes connaissances en mettant à l’essai d’autres techniques comme celle de la peinture sur film de polyester.

En décembre 2017, j’ai toutefois décidé de replonger dans l’expérimentation avec de nouvelles peintures en relief. Voici des photos.

Les étapes en bref

  • J’ai commencé avec de petits panneaux de bois que j’ai scellé avec deux couches (recto et verso) de polymère acrylique GAC 100 de Golden. J’aime faire cette tâche en lot afin de gagner du temps et d’avoir une réserve de panneaux lorsque j’en ai besoin.
Les panneaux de bois sont scellés avec du GAC 100 de Golden. Decembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Les panneaux de bois sont scellés avec du GAC 100 de Golden.
Decembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

  • Les panneaux ont ensuite été recouverts de gesso acrylique noir. Ça aurait pu être du blanc ou une autre couleur, mais j’aime bien travailler sur un fond noir. Celui fabriqué par Holbein donne un magnifique noir mat intense et a un excellent pouvoir couvrant tout en ayant une consistance idéale. Je l’adore.
Après l'application de gesso noir Holbein. Decembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Après l’application de gesso noir Holbein.
Decembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

  • Comme source de texture, j’ai choisi de la toile de jute (recyclée d’un sac de riz basmati) et du médium acrylique à craquelures (encore de la marque Golden). La toile de jute a été collé avec du médium acrylique mat en gel (Liquitex).
La toile de jute est collée avec du médium acrylique et plus de texture est ajoutée avec du médium à craquelures. Decembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

La toile de jute est collée avec du médium acrylique et plus de texture est ajoutée avec du médium à craquelures.
Decembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Aperçu de la texture en cours de séchage. Décembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Aperçu de la texture en cours de séchage.
Décembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

  • Après séchage complet, les panneaux ont été recouverts de gesso noir à nouveau afin de bien sceller les éléments collés, uniformiser la surface et la préparer aux futures couches de peinture à l’huile.
Une autre couche de gesso... Decembre 2017. © 2017, Louise Lamirande

Une autre couche de gesso…
Decembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande

  • Puis, j’ai ajouté de la peinture à l’huile mélangée à du médium à la cire (froide) – recette maison. Essayer quelque chose de nouveau ou de relativement nouveau dans ce cas-ci, est souvent déroutant. Le défi était de mettre en valeur le relief créé par le collage et la pâte à craqueler. Plus facile à dire qu’à faire. La photo montre mon premier essai. Je trouvais les couleurs trop sage et sans surprise….
Et puis, les premières couches de peinture à l'huile et de médium à la cire (froide). Le résulat est trop "sage" à mon goût. Decembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Et puis, les premières couches de peinture à l’huile et de médium à la cire (froide).
Le résulat est trop « sage » à mon goût.
Decembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

  • J’ai donc retravaillé les peintures et voici le résultat final.
Peinture expérimentale no.1 (titre provisoire). Acrylique, huile, cire d'abeille et jute sur bois. 5 x 7 x 1/8 po (12,7 x 17,8 x 0,32 cm). Décembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Peinture expérimentale no.1 (titre provisoire).
Acrylique, huile, cire d’abeille et jute sur bois.
5 x 7 x 1/8 po (12,7 x 17,8 x 0,32 cm).
Décembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Peinture expérimentale no.2 (titre provisoire). Acrylique, huile, cire d'abeille et jute sur bois. 5 x 7 x 1/8 po (12,7 x 17,8 x 0,32 cm). Décembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Peinture expérimentale no.2 (titre provisoire).
Acrylique, huile, cire d’abeille et jute sur bois.
5 x 7 x 1/8 po (12,7 x 17,8 x 0,32 cm).
Décembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Peinture expérimentale no.3 (titre provisoire). Acrylique, huile, cire d'abeille et jute sur bois. 5 x 7 x 1/8 po (12,7 x 17,8 x 0,32 cm). Décembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Peinture expérimentale no.3 (titre provisoire).
Acrylique, huile, cire d’abeille et jute sur bois.
5 x 7 x 1/8 po (12,7 x 17,8 x 0,32 cm).
Décembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Peinture expérimentale no.4 (titre provisoire). Acrylique, huile, cire d'abeille et jute sur bois. 5 x 7 x 1/8 po (12,7 x 17,8 x 0,32 cm). Décembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Peinture expérimentale no.4 (titre provisoire).
Acrylique, huile, cire d’abeille et jute sur bois.
5 x 7 x 1/8 po (12,7 x 17,8 x 0,32 cm).
Décembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Ce que j’aime le plus de ces peintures, c’est  que le relief donne une impression de vie et de présence aux œuvres. La texture qui déborde légèrement du support par endroit contribue encore plus à cette illusion. C’est pourquoi j’ai eu envie de poursuivre cette expérience de peintures en relief plus loin par d’autres oeuvres expérimentales que je vous montrerai prochainement.

Merci de votre présence et à bientôt,

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest