Mes derniers essais à l’aquarelle sur papier Yupo ont été l’occasion d’essayer l’utilisation de la gomme de réserve Pébéo et de voir si elle se prête bien à la surface particulière du Yupo. Je vous en parle dans ce qui suit. 

Préserver le blanc avec le Yupo

Lors de mes précédentes expériences à l’aquarelle sur papier Yupo (Lanavanguard), je me suis demandée quel serait le meilleur moyen de préserver le blanc du papier.

En principe, ça ne devrait pas être un problème avec le papier Yupo puisque sa surface lisse et non poreuse permet habituellement de retirer facilement la peinture aquarelle à l’aide d’un peu d’eau et de retrouver ainsi le blanc du papier si on a été trop enthousiaste et que la peinture manque de luminosité ou d’accents plus clairs.

En pratique toutefois, il arrive que la peinture aquarelle tache durablement la surface et qu’il soit alors impossible de récupérer un blanc pur.

"Comme des plumes au vent".  Aquarelle sur papier Yupo. Watercolor on Yupo. © 2013, Louise Lamirande.

« Comme des plumes au vent »
Aquarelle sur papier Yupo. 8 X 10. Octobre 2013.
© 2013, Louise Lamirande.

La gomme de réserve

Les habitués de l’aquarelle connaissent probablement déjà la gomme de réserve. Il s’agit d’un fluide caoutchouteux que l’on applique au pinceau et que l’on met aux endroits où l’on souhaite garder la couleur intacte (celle du papier ou autre), avant d’étendre une couche de peinture. Lorsque cette dernière est entièrement sèche, on frotte ensuite doucement la gomme de réserve afin de l’enlever et de révéler la couleur préservée.

Dans le détail de la peinture ci-dessous, remarquez la ligne blanche dans le coin inférieur droit; elle a été réservé à la gomme Pébéo.

Détail de la peinture "Comme des plumes aux vent". Aquarelle sur papier Yupo. © 2013, Louise Lamirande.

Détail de la peinture « Comme des plumes aux vent ».
Aquarelle sur papier Yupo.
© 2013, Louise Lamirande.

Efficace si enlevée avec soin, cependant…

Je craignais d’utiliser la gomme sur le papier Yupo, non parce que le papier est fragile, au contraire, mais bien parce que je croyais que ce serait impossible de l’enlever sans endommager la peinture autour. Et bien, je l’ai testé et je suis heureuse de constater que si c’est fait soigneusement, il n’y a aucun problème. Par contre, si l’on y va avec trop de vigueur, la couleur peut baver sur les zones protégées.

En plus, si vous appliquez la gomme de réserve sur une couche d’aquarelle, même après séchage complet, une fiche couche de peinture sera enlevée en même temps que la gomme lorsque vous la retirerez. Fine, mais il faut en tenir compte. Dans un tel cas, si vous n’avez pas besoin que les couches subséquentesde peinture interagissent pleinement les unes avec les autres, il pourrait être intéressant d’essayer de mettre quelques couches de fixatifs afin d’éviter ce problème

Fixatif pour protéger l’aquarelle

Comme pour mes autres aquarelles sur papier Yupo, celle-ci a été protégée avec deux couches de fixatif acrylique en aérosol brillant de Golden, puis une couche de fixatif satiné de la même marque. Je trouve que ça donne une finition ni trop lustrée, ni trop matte; en plus ça protège efficacement la surface contre une tache d’eau ou le frottement léger de la surface.

Test à la cire d’abeille

J’ai procédé à un autre test. Sur un coup de tête, j’ai eu envie d’essayer de mettre de la cire d’abeille fondue sur le papier Yupo. Celui-ci résiste bien à la chaleur d’une petite quantité de cire, toutefois, lorsque le temps vient de l’enlever, c’est quasi impossible de faire du beau travail même avec la pointe d’un exacto. J’ai essayé d’enlever la cire avec un fer à repasser en mettant deux couches de papier absorbant entre le fer et le Yupo pour éviter de faire fondre le Yupo et éviter d’encrasser mon fer à repasser. Le résultat est décevant. La cire adhère trop efficacement à la surface.

A essayer…

Ce qui me laisse penser qu’il pourrait être intéressant d’intégrer, à une aquarelle sur Yupo,  des coulisses de cire, colorée à l’aide de pigments liquides. C’est à mettre dans ma longue liste d’expérimentations à essayer…

Si vous aimez le contenu de ce blog, utilisez les boutons de partage à la fin de cet article afin de le faire connaître à vos amis (es)!

Merci à l’avance et à bientôt,

Louise

Pin It on Pinterest