Si vous peignez à l’acrylique, vous savez comme moi que si vous ne nettoyez pas rapidement votre palette, il devient vite impossible d’en retirer la peinture sèche. C’est pourquoi j’ai souvent utilisé de vieux couvercles en plastiques en guise de palette. Je pouvais en utiliser un par couleur, les couvrir de pellicule plastique pour quelques heures, voir une journée afin de ralentir le séchage de la peinture et simplement m’en débarrasser lorsqu’ils devenaient inutilisables.

La palette antiadhésive de la compagnie Tri-Art faite de plastique à haute densité. © 2016, Louise Lamirande.

La palette antiadhésive de la compagnie Tri-Art faite de plastique à haute densité.
© 2016, Louise Lamirande.

Cet article n’est pas commandité par la compagnie Tri-Art.

Il y a aussi l’option des palettes de papier jetable ou des assiettes en plastique, mais je dois avouer que je ne suis pas à l’aise à l’idée de l’« utiliser/jeter ensuite » à moins qu’il s’agisse, comme dans le cas de couvercles de plastique non recyclable, d’un élément qui finirait de toute manière à la poubelle. Lorsque j’en ai la possibilité, je préfère choisir des outils de travail réutilisables. Ils sont parfois plus coûteux, mais puisqu’on s’en sert pendant de nombreuses années, c’est la plupart du temps rentable à long terme et souvent un choix plus écologique.

C’est pourquoi j’ai fait l’achat de la palette antiadhésive de la compagnie ontarienne Tri-Art. Cette palette blanche faite de plastique à haute densité et à surface lisse et plate est vendue pour la peinture acrylique, l’huile, la détrempe les alkydes et la gouache.

L’un des arguments de vente qui m’a fait choisir cette palette au lien d’une autre, c’est que la peinture n’est pas censée y adhérer. J’ai fait le test de laisser de la peinture acrylique y sécher pendant 6 heures. Voici ce que ça donne…

Une tache de peinture acrylique est laissée à sécher pendant 6 heures sur la palette Tri-Art. © 2016, Louise Lamirande.

Une tache de peinture acrylique est laissée à sécher pendant 6 heures sur la palette Tri-Art.
© 2016, Louise Lamirande.

La peinture acrylique appliquée en une mince couche se gratte facilement avec les ongles ou une carte de plastique du genre « carte-cadeau » ou carte de crédit. Une plus grande quantité pourrait probablement s’enlever avec un couteau à palette. Les taches résiduelles s’enlèvent avec de l’eau tiède et un chiffon.

La mince couche de peinture frottée légèrement se détache facilement de la palette. © 2016, Louise Lamirande.

La mince couche de peinture frottée légèrement se détache facilement de la palette.
© 2016, Louise Lamirande.

Pour les rares taches vraiment tenaces causées par exemple par l’utilisation de concentrées de pigments liquides comme les Aqua-dispersions vendues par Kama Pigments, il s’agit de prendre une petite quantité de solvant à base d’essence minérale ultra purifiée et sans odeur sur un chiffon. La palette redevient alors belle comme neuve en quelques secondes.

Un autre avantage de cette palette Tri-Art pour les artistes qui peignent à l’acrylique, c’est qu’elle sert aussi à la création de peaux (skin) faites de peinture acrylique et de médium qu’on peut ensuite utiliser en collage.

On peut aussi recycler les résidus de peinture sèche sur la palette et les coller sur un canevas pour créer du relief ou de la texture. Ça fait moins de gaspillage et de résidus à la poubelle.

Finalement, le plus grand format vendu 16 x 24 pouces est également une bonne surface de travail facilement nettoyable pour ceux et celles qui peignent en petits et moyens formats. Par exemple, on peut y fixer une feuille de papier aquarelle ou multimédia avec du ruban adhésif et peindre soit à plat sur une table, en plein air en la déposant sur nos cuisses ou bien évidemment  sur un chevalet.

Je n’ai pas essayé la palette antiadhésive Tri-Art avec la peinture à l’huile, mais j’aurais tendance à croire que ça doit fonctionner aussi. Si vous avez fait le test, n’hésitez pas à partager votre expérience dans l’espace réservé aux commentaires au bas de cet article.

Mise à jour octobre 2016

Depuis l’écriture de cet article, j’ai eu des problèmes avec la palette antiadhésive Tri-Art. Après l’utilisation d’encre acrylique, je me suis retrouvée avec une palette impossible à nettoyer avec plein de résidus, même après lavage à l’eau savonneuse et frottage rigoureux avec un chiffon. J’ai contacté la compagnie et voici ce qu’on m’a répondu :

La peinture acrylique très fluide et les encres acryliques sont difficiles à enlever de la palette. Il y a deux solutions.

  1. Mettre une couche de médium acrylique (fluide ou gel) sur toute la surface de la palette et laisser sécher. Lorsque le médium est sec, le peler, et les résidus devraient venir avec.
  2. La deuxième solution est de tremper la palette dans de l’eau chaude pour ramollir les résidus et de frotter la palette avec un tampon de nettoyage vert pour la cuisine. Ne pas utiliser de laine d’acier, car elle endommagerait la surface de la palette.

J’ai donc essayé la deuxième solution et finalement j’ai réussi à enlever la presque totalité des résidus. La morale de cette histoire est que j’éviterai dorénavant d’utiliser cette palette lorsque je peins avec des encres ou des peintures très fluides à acrylique. Je vous suggère de faire la même chose.

Lien

  • Tri-Art Site du fabricant de la palette
Merci de votre présence et à la prochaine,

test signature personnalisée_120px

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest