Pour celui qui ne s’y connait pas, la création d’une peinture peut sembler être un processus magique nécessitant un don particulier ou simplement du talent; la peinture apparait selon le bon vouloir de l’artiste de façon fluide et mystérieuse.

Pourtant, pour les initiés, le processus est souvent loin d’être magique. Il y a souvent des années d’apprentissage et d’efforts derrière cette apparence de magie. Bien sûr, le processus créatif n’est pas que difficile et désagréable, sinon il y aurait bien moins d’artistes dans le monde. Il y aussi des moments de joie, de grâce, de plénitude, de satisfaction et d’accomplissement qui sont vécus au cours du processus créatif.

"Contemplation active" (Active contemplation) Huile, cire froide et acrylique sur bois. 11 x 14 x 1/16 po (28 x 35,6 x 0,5 cm) Septembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

« Contemplation active » (Active contemplation)
Huile, cire froide et acrylique sur bois.
11 x 14 x 1/16 po (28 x 35,6 x 0,5 cm)
Septembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Exemple de processus en photos

Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous des photos des différentes étapes de la création de l’une de mes peintures. Vous allez constater qu’il n’y a rien de bien magique dans ce cas-là. La magie véritable, selon moi, provient d’un mélange d’écoute, de résilience et de persévérance.

Je dois dire avant, pour ceux et celles qui suivent le blog depuis peu, que l’intuitif prend une grande place dans mon processus créatif. Je n’ai presque jamais une image définie de ce que je souhaite peindre avant de débuter. J’y vais spontanément au gré de ce qui se présente jusqu’à ce que je saisisse une piste et décide de la suivre de façon plus volontaire et rationnelle. L’expérience du processus créatif serait bien différente si je planifiais mes peintures avant de les commencer! Notez que je n’ai rien contre la planification. Ce n’est tout simplement pas ma façon de fonctionner.

Tout a commencé avec une idée, celle de peindre à l’huile sur une base à l’encre de Chine…

Le point de départ. Une peinture èa l'encre de Chine sur un fond èa l'acrylique. © 2017, Louise Lamirande.

Le point de départ. Une peinture à l’encre de Chine sur un fond à l’acrylique.
© 2017, Louise Lamirande.

Je souhaitais ajouter seulement un peu de couleur et garder une partie de l’encre de Chine visible. Toutefois j’y suis allé beaucoup trop fort et j’ai finalement couvert toute la peinture de départ. Ouppss……!!

L’avantage principal, avec la peinture à l’huile et à la cire froide, c’est qu’on peut gratter la peinture ou réactiver une partie des couches sous-jacentes même après plusieurs jours. Ce qui ouvre la porte à plein de possibilités.

J'ajoute de la peinture avec un peu trop d'enthousiasme. et je n'aime pas le résultat. © 2017, Louise Lamirande.

J’ajoute de la peinture avec un peu trop d’enthousiasme. et je n’aime pas le résultat.
© 2017, Louise Lamirande.

Je n’aimais vraiment pas le résultat. J’ai donc couvert la totalité de la peinture, mais je n’étais toujours pas satisfaite. Au moins, j’avais une nouvelle base sur laquelle construire.

Je recouvre le tout et continue sur une base nouvelle. © 2017, Louise Lamirande.

Je recouvre le tout et continue sur une base nouvelle.
© 2017, Louise Lamirande.

Et c’est entre la photo précédente et celle qui suit que s’est opérée la dernière transformation menant au résultat final.

Le sujet de la peinture se précise et voici le résultat final. © 2017, Louise Lamirande.

Le sujet de la peinture se précise et voici le résultat final.
© 2017, Louise Lamirande.

Détails de la peinture terminée

Détail de la peinture : "Contemplation active" (Active contemplation) Huile, cire froide et acrylique sur bois. Septembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Contemplation active » (Active contemplation)
Huile, cire froide et acrylique sur bois.
Septembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Contemplation active" (Active contemplation) Huile, cire froide et acrylique sur bois. Septembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Contemplation active » (Active contemplation)
Huile, cire froide et acrylique sur bois.
Septembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Contemplation active" (Active contemplation) Huile, cire froide et acrylique sur bois. Septembre 2017. © 2017, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Contemplation active » (Active contemplation)
Huile, cire froide et acrylique sur bois.
Septembre 2017.
© 2017, Louise Lamirande.

Même si le processus créatif est parfois houleux et loin d’être magique, c’est ce qui me ramène chaque fois dans l’atelier. C’est un moment d’apprentissage, de contact avec soi et d’ouverture à l’inconnu. C’est un condensé de vie et en ce sens, c’est de la vraie magie…

Merci de votre présence et à la prochaine,

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest