Êtes-vous de ceux et celles à qui on a déjà posé la question : « Combien de temps ça vous a pris pour faire cette peinture? » Ou peut-être c’est une question que vous vous posez en regardant mes œuvres.

Cette question est souvent posée aux artistes, je dirais même que c’est un classique. Faussement, les gens qui connaissent peu la réalité de la vie de peintre pensent qu’il est possible de déterminer le « taux horaire » de l’artiste en divisant le prix de vente d’une peinture par le temps qu’il a fallu pour la peindre. En fait, c’est beaucoup plus complexe que ça.

Photo : Alaxas Fotos / Pixabay.com

Photo : Alaxas Fotos / Pixabay.com

Le temps

Par rapport à la notion du temps, il n’y a pas que celui consacré à l’acte de peindre qui importe, il faut aussi tenir compte des éléments suivants :

  • Le temps accordé à la formation (les cours suivis autant que l’apprentissage par soi-même).
  • Le temps pour arriver à maîtriser un ou des médium(s) ou une technique (les peintures-études, les peintures ratées ou de moindre intérêt).
  • Le temps de recherche pour développer une idée, un concept.
  • Le temps d’expérimentation (les croquis, les esquisses, les études).
  • Le temps passé à peindre comme tel.
  • D’autre part, la peinture est souvent un reflet des expériences de vie de l’artiste. Comment tenir le compte?
  • Un dernier exemple qui montre à quel point cette façon de lier directement la notion de temps au coût ou à la valeur d’une peinture est erronée est celui des approches de peinture s’exprimant par un minimum de gestes comme celle de la tradition zen dans laquelle un artiste peut passer sa vie à tracer des Enso.

Le prix

Du côté du prix d’une peinture, ces autres éléments devraient aussi être gardés à l’esprit :

  • Le coût des matériaux et des outils (peinture, toile, pinceaux, etc.).
  • Les coûts associés à l’atelier de l’artiste (local, électricité, chauffage, taxes, assurances, téléphone, connexion internet, système de purification de l’air, déshumidification, installation spécialisée selon la technique utilisée. etc.).
  • Les coûts associés à la présentation des œuvres (encadrement, transport, accrochage, commission prise par la galerie, participation à des concours, etc.).
  • L’adhésion à une ou des association(s) d’artistes.
  • Matériel promotionnel (site internet, cartes d’affaires, faire photographier ses œuvres par un professionnel, etc.).
  • Les coûts des formations, livres, etc.
  • L’expérience et la renommée du peintre.
  • Et j’en passe.

L’équation temps de peinture et coût de l’œuvre est donc tout à fait erronées et ne tiens pas compte de la réalité de la vie de l’artiste. Il y a beaucoup de travail de vulgarisation et d’éducation à faire auprès du public non initié de ce côté-là afin de démystifier le quotidien, les exigences et les obligations rattachés au métier de peintre. Quant à savoir quoi répondre à la question « Combien de temps ça vous a pris pour faire cette peinture? » si on veut faire court,  je dirais quelque chose du genre : « Une vie d’expériences »…

Merci de votre présence et à la prochaine,

test signature personnalisée_120px

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest