Lors d’une récente visite chez un marchand de matériel d’art, on m’a remis un petit échantillon de TerraSkin que je me suis vite empressée de mettre à l’essai avec de la peinture aquarelle et de l’encre à base d’alcool. Dans l’article qui suit, je vous présente ce papier fait à base de minéral et vous parle de ma première expérience avec celui-ci.

Premier test à l'aquarelle et à l'encre sur papier TerraSkin. Février 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Premier test à l’aquarelle et à l’encre sur papier TerraSkin.
Février 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

Qu’est-ce que le TerraSkin

Le TerraSkin se veut une alternative écologique au papier à base de fibre de bois ou au papier Yupo fait de matières plastiques.

Selon les informations fournies par le fabricant sur son site internet, voici les principales caractéristiques du TerraSkin :

  • C’est un papier réalisé principalement à base de carbonate de calcium >80 % et de <20 % de résine non toxique. Le carbonate de calcium est un minéral naturel non toxique. Peut-être en avalez-vous chaque jour puisqu’il entre aussi dans la fabrication de suppléments alimentaires!
  • Sa production ne nécessite ni eau, ni arbre, ni agents de blanchiment.
  • Malgré sa résistance à l’eau, à la moisissure et à la déchirure, il se dégrade sous une haute chaleur, l’humidité et les rayons UV en 3 à 9 mois. Il restera toutefois intact pour un usage régulier en intérieur.
  • Il peut se recycler avec les plastiques de catégorie no 2.
  • C’est un papier sans acide, sans fibres et qui absorbe moins d’encre qu’un papier ordinaire.
  • Utilisé principalement pour réaliser des sacs, des étiquettes, des emballages divers, brochures et autres articles promotionnels, le TerraSkin est aussi un support de choix pour les artistes. Ceux qui aiment le papier Yupo comme c’est le cas pour moi, mais aussi pour l’acrylique, le feutre, l’encre, le pastel et j’en passe…

La fabrication du TerraSkin en vidéo

Voici une vidéo montrant comment est fabriqué le TerraSkin.

[iframe_loader src= »iframe width= »600″ height= »338″ src= »//www.youtube-nocookie.com/embed/vOOQx2y_BBY » frameborder= »0″ allowfullscreen »]

La mise à l’essai

Bien qu’il soit possible d’utiliser le TerraSkin avec plusieurs médiums, vous constaterez, dans ce qui suit, que je le compare souvent au Yupo.  Je dois avouer que le côté écolo du TerraSkin touche une fibre sensible chez moi qui aime beaucoup le Yupo, mais apprécie moins qu’il soit fait de plastique. Reste à voir s’il est possible d’obtenir des effets similaires avec ce papier à base minéral…

Détail du test à l'aquarelle et à l'encre sur  papier TerraSkin. Février 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Détail du test à l’aquarelle et à l’encre sur papier TerraSkin.
Février 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

Suite à ce premier contact avec le TerraSkin, voici ce que j’ai pu constater :

  • La surface du TerraSkin est agréablement lisse et veloutée contrairement à celle du Yupo qui est vraiment lustrée. La peinture aquarelle glisse donc à sa surface, mais semble y adhérer un peu plus qu’avec le Yupo, offrant un meilleur contrôle du glissement des couleurs.
  • Toujours selon mon expérience encore très limitée avec le TerraSkin, j’ai remarqué que ce papier retient beaucoup plus la peinture que le Yupo. Avec le Yupo, on peut frotter la surface et assez facilement retrouver le blanc du papier, ou du moins un blanc teinté. Avec le TerraSkin, j’ai tout d’abord pensé que c’était impossible de revenir au blanc naturel du papier lorsque la peinture aquarelle est sèche, mais après avoir procédé à un second test, je me suis rendu compte que c’est inexact.  Je vais devoir pousser plus à fond mes expérimentations afin comprendre ce qui s’est passé la première fois…
  • Le TerraSkin est indéchirable et comme c’est le cas du Yupo, il résiste à de mauvais traitements comme le frottage de la surface avec un tampon de fibres d’acier.

D’autres expériences suivront

Finalement, cette première expérience avec le TerraSkin, m’a suffisamment plu pour que j’aie envie de tester cette surface plus à fond. C’est pourquoi, à la première occasion, j’ai acheté de quoi faire d’autres expériences que je vous présenterai dans les prochains mois.

En savoir plus

  • TerraSkin.com   Site officiel pour le TerraSkin. Vous y trouverez toute l’information sur le caractère écolo et d’autres infos et liens pertinents.
  • Mitz   Fabricant et distributeur de carnets, blocs et feuilles d’art à base de TerraSkin situé à Montréal. Visitez le site pour savoir où sont distribués les produits à travers le Canada connaître les coordonnées de la boutique sur Etsy pour les commandes à l’international.

À la prochaine,

Louise

Pin It on Pinterest