Cette semaine, je vous présente le quatrième article de cette série d’articles portant sur les bases de la peinture ayant comme objectif principal de faire connaître quelques notions essentielles à l’art de la peinture aux débutants et aux autodidactes, et de servir de rappel aux artistes plus expérimentés. Cette fois-ci, il sera question des éléments dont dispose l’artiste pour composer une œuvre : les éléments du design.

Si vous avez manqué les précédents articles de la série, voici les liens permettant d’y accéder :

Les éléments du design

Vous trouverez ci-dessous, une liste des principaux éléments utilisés par les artistes afin de composer le design d’une œuvre. Les items sur cette liste sont d’une telle évidence qu’on se demande parfois pourquoi il est nécessaire de les énumérer. L’intérêt avec les éléments du design, ce n’est pas de les mémoriser. Toutefois, on peut en tirer des variantes multiples et lorsqu’on les combine, elles ouvrent la porte à un nombre infini de possibilités de design. Vous allez vite comprendre en parcourant la liste.

La ligne : droite, courbe, mince, large, hachurée, en spirale, parallèle, perpendiculaire, ou irrégulière, on la retrouve entre autres dans le contour d’un objet. Selon son tracé, la ligne à la possibilité d’exprimer des émotions ou d’amener l’œil à se déplacer dans une œuvre par le mouvement qu’elle crée.

Élément du design : la ligne. © 2017, Louise Lamirande.

Élément du design : la ligne.
© 2017, Louise Lamirande.

La forme : Elle est géométrique ou bien irrégulière. Exemples : cercle, carré, triangle ou une tache.

Les élément du design : la forme. © 2017, Louise Lamirande.

Les élément du design : la forme.
© 2017, Louise Lamirande.

Le volume : C’est une forme avec des zones claires et d’autres plus obscures donnant l’illusion de trois dimensions. Pensez à une sphère, un cube, une pyramide ou bien n’importe quoi qui est en trois dimensions comme un humain, une pomme, une maison, etc.

Les élément du design : le volume. © 2017, Louise Lamirande.

Les élément du design : le volume.
© 2017, Louise Lamirande.

L’espace : L’espace positif est celui occupé par un objet, tandis que l’espace dit négatif est celui entourant cet objet, mais ce n’est pas tout. La notion d’espace désigne aussi la façon dont l’œuvre occupe la place disponible sur le papier ou la toile, l’utilisation de la perspective et de divers plans pour créer l’illusion d’éloignement ou de profondeur.

Les élément du design : l'espace. © 2017, Louise Lamirande.

Les élément du design : l’espace.
© 2017, Louise Lamirande.

La couleur : Elles sont dites primaires, secondaires, tertiaires, chaudes, froides, neutres, etc. Référez-vous aux articles 1 et 2 de la série sur les bases de la couleur pour en apprendre plus à ce sujet (voir les liens au début de cet article).

Les élément du design : la couleur. © 2017, Louise Lamirande.

Les élément du design : la couleur.
© 2017, Louise Lamirande.

Valeurs : C’est la présence de lumière et d’ombre à échelle variable dans une œuvre. Plus le contraste entre un objet et son environnement immédiat est élevé, plus cet objet va ressortir et capter l’œil (lire l’article sur le sujet http://louiselamirande.com/les-bases-de-la-peinture-3-les-valeurs/ ).

Les élément du design : les valeurs © 2017, Louise Lamirande.

Les élément du design : les valeurs. 
© 2017, Louise Lamirande.

La texture : douce, rugueuse, bosselée, tissée, ondulée, irrégulière, la texture est soit réelle et tactile ou bien visuelle et n’a aucun relief réel. Par exemple, un collage avec de la jute, du papier chiffonné ou de la peinture en relief correspond à une texture réelle et tactile, tandis qu’une série de lignes hachurées entrecroisées peuvent créer un effet visuel de texture sans pour autant que cette texture soit réelle au toucher.

Les élément du design : la texture. © 2017, Louise Lamirande.

Les élément du design : la texture. À gauche, la texture d’un papier chiffonné. À droite, une texture sans relief réel créée avec de l’encre.
© 2017, Louise Lamirande.

Les éléments du design par la pratique

Voici quelques suggestions qui vous permettront de mettre en pratique la théorie des éléments du design.

Pratiquez chaque élément du design individuellement. Lorsque vous êtes familiers avec chacun, commencez à les combiner.

Dessinez des pages et des pages de lignes en tout genre : droites, courbes, régulières. Irrégulières, hachurées, pointillées, larges, minces, variables, parallèles, superposées, entrecroisées, etc.

Imaginez le maximum de façons différentes de disposer plusieurs carrés ou rectangles ensembles : sagement alignés ou pêle-mêle, de grandeurs progressives ou totalement aléatoires, superposées, juxtaposées et autres. Ensuite, amusez-vous à assembler plusieurs types de formes ensemble incluant des formes irrégulières. Notez le tout dans un cahier à croquis, votre journal ou sur des feuilles que vous conserverez en guise de référence et de source d’inspiration.

Découpez des formes dans du papier de construction et servez-vous en pour explorer rapidement plusieurs possibilités.

Jouez avec des objets et notez le résultat. Prenez des objets trouvés ou faisant partie de votre quotidien dont la forme vous intéresse comme du papier d’emballage, des clés, des feuilles d’arbre, des plumes, ou des jouets d’enfant et placez-les devant vous. Déplacez l’un, déplacez l’autre jusqu’à ce que vous aimiez la composition qu’ils forment. Faites un croquis du résultat ou prenez une photo en guise de référence pour une future peinture.

Pour ce qui est de la couleur et des valeurs, n’hésitez pas à vous distancier de la théorie et à explorer des combinaisons de couleurs improbables! Commencez en pratiquant les exercices suggérés dans les articles 1, 2 et 3 de cette série, puis passez à une approche plus libre. Testez aussi la superposition de couleurs transparentes.

Pour tous les éléments du design, n’hésitez pas à apprendre de vos artistes préférés. Examinez leurs œuvres et analysez comment ils ont utilisé les différents éléments du design pour en arriver à ces œuvres que vous aimez et voyez comment vous pouvez utiliser certaines de vous découvertes et les intégrer à vos propres oeuvres.

Aussi, je vous invite à jeter un coup d’œil à vos propres œuvres à la lumière de ce que vous savez maintenant des éléments du design. Voyez ce qui fonctionne bien pour vous et vous plait, et ce qui marche moins bien et que vous pourriez améliorer. Des lignes, la modification d’une couleur ou l’augmentation d’un contraste est souvent tout ce qui est nécessaire pour faire d’une peinture banale, une œuvre beaucoup plus intéressante.

Les deux prochains articles de cette série sur les bases de la peinture porteront sur la composition, ses principes et styles. C’est à suivre!

Merci de votre présence et à bientôt,

Pin It on Pinterest