La peinture est souvent une expérience haute en émotions. Certains s’en servent pour exprimer leur joie et leurs rêves tandis que d’autres y évacueront leurs peurs ou leur colère. La peinture a aussi le potentiel d’engendrer, chez ceux qui s’y adonnent, diverses sensations comme le plaisir ou le doute.

Ce qu’on oublie toutefois, c’est que faire de la peinture peut aussi apporter un état de plénitude et de paix intérieure semblable à celui généré par la méditation. Il devient alors un puissant outil de développement personnel et spirituel.

Image par geralt / Pixabay.com

Image par geralt / Pixabay.com

Comment en vient-on à un tel résultat ?

Avant de répondre à cette question, j’aimerais souligner que je ne suis pas art-thérapeute, ni psychologue, mais seulement une artiste souhaitant partager son expérience avec d’autres artistes ou aspirants artistes. Si vous recherchez la guérison en passant par la peinture, demandez l’aide d’un professionnel.

Pour avoir une pratique de la peinture qui apporte la paix intérieure en même temps qu’un état de bien-être général, je crois que la façon la plus simple est de l’approcher comme une méditation.

Il existe toutes sortes de méditations : avec des cristaux, des mantras, des visualisations, des couleurs, les chakras, et plus! L’une des plus simples et des plus connus, même auprès des professionnels de la santé et des psychologues, est la méditation de la pleine conscience. Plusieurs ouvrages ont étés écrits sur le sujet, alors je ne vous dirai ici que l’essentiel. Il s’agit d’une méditation pendant laquelle l’attention est focalisée sur l’instant présent dans un état d’acceptation et de non-jugement.

Bienfaits de la méditation de la pleine conscience

Selon le site  MBSR-Lyon.fr , voici quelques effets découlant de la pratique de la méditation de la pleine conscience :

  • une meilleure résistance mentale et émotionnelle face au stress
  • une diminution significative de l’anxiété, de la tendance à la colère, des crises de boulimie (impulsivité) et de la tendance au perfectionnisme
  • une réduction des risques de rechute en cas de dépression grave et de burn-out
  • une perception plus juste de soi-même et de la réalité
  • l’acceptation et la bienveillance envers soi et les autres.

La pleine conscience contribue significativement à la réduction des :

  •   troubles liés au stress : insomnie, fatigue, impulsivité, agressivité, anxiété, ruminations…
  •   troubles de la concentration, angoisse, palpitations, panique, migraines…
  •   détresse émotionnelle liée aux pathologies chroniques, à la fin de vie
  •   problèmes cardiaques, hypertension artérielle
  •   douleurs aiguës, chroniques, musculo-squelettiques
  •   dysfonctionnements gastro-intestinaux, troubles alimentaires et compulsifs
  •   problèmes psychosomatiques, diabète de type 2, psoriasis, asthme, fibromyalgie.

Elle favorise le sommeil, protège le cœur et les artères, améliore la qualité de vie des personnes souffrant de maladies graves. D’une manière globale, elle relève le niveau d’énergie vitale dans le corps.

MBSR-Lyon.fr

La méditation en mouvement

Une chose qui n’est pas assez connue, je trouve, c’est que la méditation ne se pratique pas seulement en position assise, les yeux fermés, mais qu’elle peut aussi se faire pendant les activités quotidiennes comme le lavage de la vaisselle, la marche pour aller au bureau ou…une séance de peinture.

Bien sûr, si vous débutez en méditation, il est préférable de le faire avec le moins de distractions possibles, mais avec le temps et de la pratique, vous apprendrez à l’intégrer à votre quotidien et vos séances de peinture bénéficieront ainsi des bienfaits mentionnés précédemment.

Photo : weinstock / Pixabay.com

Photo : weinstock / Pixabay.com

Ressources pour s’y initier

Voici quelques suggestions pour vous initier à la méditation de la pleine conscience :

  • Pour des méditations guidées sous la forme de fichiers MP3 avec téléchargement optionnel gratuit, jetez un coup d’œil sur cet excellent lien.
  • Pour un cours gratuit axé sur la pratique préparé par la faculté de médecine de l’Université de Montréal, regardez cette série de vidéos :

https://www.youtube.com/playlist?list=PLK99-APOImf32Hte-uGKaLwLzXxI0h256

  • Méditer : 108 leçons de pleine conscience. Livre écrit par Kabat-Zinn et Mp3 incluant 12 méditations guidées avec la magnifique voix enveloppante de Bernard Giraudeau parut chez Marabout.

Mes observations

Personnellement, ce que j’ai observé, c’est que plus je peins dans un état de méditation consciente active, et moins je réagis à la petite voix négative toujours prête à juger et à critiquer. Cette voix a longtemps été un problème pour moi, me freinant dans ma créativité. C’est donc un très bon point pour moi.

D’autre part, j’observe mes émotions, les sensations physiques, mes pensées et l’environnement extérieur avec plus de calme et de détachement. Je suis aussi davantage attentive au processus créatif, à chaque geste posé lorsque je peins, ainsi qu’à mon intuition. Tout ça a donc un énorme impact bénéfique dans ma peinture.

Notez que d’autres activités comme le Tai Chi, le Qi Gong ou le Yoga, ont aussi la possibilité d’accroître la conscience du moment présent et d’apporter ses bienfaits à la pratique de la peinture. Si vous en faites, essayer d’appliquer la présence et l’écoute développée ainsi, dans votre pratique artistique.

J’espère que cet article vous aura donné le goût d’intégrer la pleine conscience à vos séances de peinture.

Merci de votre présence et à la prochaine,

test signature personnalisée_120px

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest