Encore d’autres tests

Puisse que je dispose en ce moment de quelques feuilles de papier TerraSkin, j’ai eu envie de tester cette surface de façon un peu plus systématique avec divers médiums et j’en ai profité pour ajouter de nouvelles pages à mon journal créatif et expérimental. Voici ce que ça donne…

Tests avec le papier TerraSkin consignés dans les pages de mon journal créatif et expérimental. Avril 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Tests avec le papier TerraSkin consignés dans les pages de mon journal créatif et expérimental.
Avril 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

Détail de la page gauche. Tests avec le papier TerraSkin  Avril 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Détail de la page gauche. Tests avec le papier TerraSkin
Avril 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

Les médiums testés

Il s’agit bien sûr de tests sur une très petite surface, mais ça donne quand même une bonne idée. Voici la liste des médiums testés :

  • Crayons aquarelle Staedtler

On voit bien les marques laissées par les crayons, peut-être un peu trop à mon goût, mais c’est la faute aux crayons et non au papier.  Les pigments accentuent la très légère texture du papier.

  • Crayons à l’encre Inktense Derwent

Les traits des crayons se dissolvent et se dispersent merveilleusement bien sur la surface.

  • Aquarelle en tubes Holbein

Encore une fois, la texture du papier est mise en valeur. C’est surtout visible avec les couleurs plus foncées.

  • Pastel sec grade étudiant

Puisque je ne suis pas une adepte du pastel, j’ai procédé au test avec ce que j’avais sous la main, c’est-à-dire des pastels bas de gamme, malgré tout, l’application et l’estompage se font bien contrairement à l’expérience que j’en avais eue précédemment (lire ici). Il semble donc que le TerraSkin accepte le pastel sec lorsqu’il est vierge. Si ses pores sont déjà chargés de peinture, un pastel de grade étudiant ne pourra pas être appliqué. Il faudrait essayer avec du pastel de meilleure qualité pour voir. Si vous le faites, partagez vos résultats!

  • Pastel gras Talens

Encore un pastel de grade étudiant, mais qui adhère bien à la surface.

  • Crayons de couleur Faber-Castell

Un autre médium que le TerraSkin accepte avec plaisir

  • Feutre Pigma Micron 01 et 05 Sakura

L’encre du Micron 01 et 05 bave légèrement, suffisamment pour déranger si on veut un trait fin et net.

  • Metallic Marker American Crafts & Feutre Pitt Faber-Castell

Très bien acceptés par le TerraSkin.

  • Peinture acrylique

Sur la page de droite du journal se trouvent deux retailles de peinture à l’acrylique. Pour ce test, j’ai utilisé le polymère GAC 100 de Golden coloré avec les Aqua-dispersions de Kama Pigments ce qui donne une peinture acrylique très liquide que j’ai appliquée en couches minces (plus de détails la semaine prochaine).

Le TerraSkin permet un bon effet de glisse de la peinture sur la surface tout en ayant un pouvoir de rétention supérieur au papier Yupo (Lavananguard). C’est un très bon point selon moi, tout dépend naturellement de la technique que l’on souhaite employer.

En conclusion, en plus des caractéristiques énumérées lors du dernier article portant sur les caractéristiques du TerraSkin  et de son côté écologique non négligeable et plutôt séduisant,   on peut dire qu’il est polyvalent et compatible avec de multiples médiums, ce qui en fait un support de choix pour les artistes qui comme moi, apprécie les techniques mixtes.

La semaine prochaine… peintures à l’acrylique sur TerraSkin

La semaine prochaine, je vous montrerai quelques peintures à l’acrylique que j’ai fait dans le cadre de mes expériences sur TerraSkin.

D’ici là, merci de votre présence et à bientôt,

test signature personnalisée_120px

Pin It on Pinterest