J’ai récemment fait l’essai du papier minéral multi média de la compagnie Yasutomo. Dans ce qui suit, j’en parle et je le compare avec le TerraSkin. J’en profiterai également pour vous montrer quelques-unes de mes récentes peintures à l’encre acrylique High Flow de Golden réalisées sur le papier minéral de Yasutomo.

Aperçu des trois peintures à l'encre acrylique sur papier de roche. Autres images ci-après. © 2016, Louise Lamirande.

Aperçu des trois peintures à l’encre acrylique sur papier de roche. Autres images ci-après.
© 2016, Louise Lamirande.

Description du papier

Tout d’abord, pour ceux et celles qui ne connaissent pas le papier minéral, sachez qu’il est fait principalement à base de carbonate de calcium. Aussi connu sous le nom de papier de roche ou « stone paper », il est sans acide, sans fibres, a un fini lisse et il est produit sans eau, sans arbres, ni agent de blanchiment. Il est compatible autant avec les médiums secs que les médiums humides. Pour en savoir plus sur ce papier et sa fabrication, je vous invite à lire cet article que j’ai écrit il y a 2 ans à ce sujet.

Vous pouvez aussi consulter ces deux autres articles du blog dans lesquels je montre différentes expériences faites sur le papier minéral de la marque TerraSkin vendue au Québec en grandes feuilles chez DeSerres (entre autres) :

"Pause rafraîchissante" Peinture à l'encre acrylique High Flow de Golden sur papier de roche Yasutomo. Format 10x8 po (25,4 x 20,32 cm) Mars 2016. © 2016, Louise Lamirande.

« Pause rafraîchissante »
Peinture à l’encre acrylique High Flow de Golden sur papier de roche Yasutomo.
Format 10×8 po (25,4 x 20,32 cm)
Mars 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Pause rafraîchissante". Acrylique sur papier minéral. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Pause rafraîchissante ». Acrylique sur papier minéral.
© 2016, Louise Lamirande.

Le Yasutomo est très mince (100 lb)

Le papier minéral multi média de la compagnie Yasutomo est vendu en bloc de 20 feuilles de 9×12 po (22,9 x 30,5 cm). Quant à son poids, il est de 100 lb (150 gsm). C’est peu, vraiment peu. Tout dépend naturellement de l’usage que vous souhaitez en faire.

Bloc de papier minéral Yasutomo, encres acryliques High Flow Golden et rouleau encreur Speedball. © 2016, Louise Lamirande.

Bloc de papier minéral Yasutomo, encres acryliques High Flow Golden et rouleau encreur Speedball.
© 2016, Louise Lamirande.

Malgré son faible poids, le papier de Yasutomo est résistant aux traitements tels que : frottage de la surface, grattage, sablage léger, alcool, haute quantité d’eau, etc. Sa surface douce et lisse me semble identique et réagit de la même façon que celle du TerraSkin. Toutefois, le papier de Yasutomo a quand même ses limites qui sont malheureusement directement liées à sa faible épaisseur :

  • Un sablage intense crée des trous. Je l’avoue, je suis dure avec ce type de papier et j’aime créer de la texture par sablage. Le papier TerraSkin de 340 lb le permettait, mais je dois être beaucoup plus prudente avec le 100 lb de Yasutomo.
  • Il se marque de plis permanents très facilement. Les feuilles me font penser aux pages d’un magazine de luxe qu’il faut manipuler avec soin sous peine d’en froisser les pages. D’ailleurs, le bloc de papier que j’ai acheté avait, sans que je m’en sois rendu compte, l’un des coins abimés. Résultat, toutes les feuilles du bloc le sont aussi…
  • Il prend la texture du support. La faible épaisseur du papier fait aussi en sorte que si la feuille repose sur un support texturé lorsque vous travaillez, elle risque de prendre la texture de ce dernier. Ça peut être un avantage, mais pas toujours. Dans mon cas, j’ai fixé quelques feuilles de papier avec du ruban de peintre sur un large morceau de Coroplast (sorte de carton ondulé en plastique). Par endroit, la légère texture du Coroplast paraît sur mes peintures. Par contre, si vous aimez la technique de l’embossage, ce papier pourrait vous plaire.
  • Encadrement plus difficile? Le papier est tellement mou que je me questionne sur la facilité à encadrer une peinture réalisée sur ce support…
"C'est écrit dans le ciel" Peinture à l'encre acrylique High Flow de Golden sur papier de roche Yasutomo. Format 10x8 po (25,4 x 20,32 cm) Mars 2016. © 2016, Louise Lamirande.

« C’est écrit dans le ciel »
Peinture à l’encre acrylique High Flow de Golden sur papier de roche Yasutomo.
Format 10×8 po (25,4 x 20,32 cm)
Mars 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "C'est écrit dans le ciel". Acrylique sur papier minéral. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « C’est écrit dans le ciel ».
Acrylique sur papier minéral.
© 2016, Louise Lamirande.

Idéal pour les croquis et les études

C’est donc pourquoi je trouve que ce papier est idéal pour faire des croquis, des esquisses et des études, mais à mon avis, il est trop mince pour faire des œuvres à offrir à des collectionneurs à moins de le monter sur un support plus rigide et parfaitement lisse.

Quant à moi, je vais numériser mes peintures réalisées sur ce papier et les offrir en impression à édition illimitée ou bien m’en servir pour composer mes prochaines peintures numériques hybrides. Je compte garder les originaux pour moi car je les trouve trop fragiles.

"Écho nocturne" Peinture à l'encre acrylique High Flow de Golden sur papier de roche Yasutomo. Format 10x8 po (25,4 x 20,32 cm) Mars 2016. © 2016, Louise Lamirande.

« Écho nocturne »
Peinture à l’encre acrylique High Flow de Golden sur papier de roche Yasutomo.
Format 10×8 po (25,4 x 20,32 cm)
Mars 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : "Écho nocturne". Acrylique sur papier minéral. © 2016, Louise Lamirande.

Détail de la peinture : « Écho nocturne ».
Acrylique sur papier minéral.
© 2016, Louise Lamirande.

L’alternative : le TerraSkin en bloc ou en feuille

Notez que si vous souhaitez acheter du papier de roche plus épais et plus résistant en bloc, il en existe, dans la région de Montréal du moins, fabriqué sous le nom de TerraSkin. Il s’agit cette fois-ci de blocs de 25 feuilles de format 9×12, mais de 150 lb au lieu de seulement 100 lb. En grandes feuilles, on en trouve du encore plus épais (environ 340 lb pour celui vendu chez DeSerres); c’est celui que je préfère.

Conversion de pt en lb

En passant, le papier TerraSkin est souvent vendu avec son épaisseur indiquée en points (pt) – (1 point équivaut à 0,001 po). Voici la mesure équivalente en livre (lb) tel qu’indiqué sur le site Heart Stone.

  • 16 pt = 300 à 340 lb
  • 12 pt = 160 à 200 lb
  • 10 pt = 150 à 150 lb
  • 8 pt = 120 à 150 lb
  • 4 pt = 50 à 70 lb

Si vous préférez avoir le poids en g/m2, jetez un coup d’œil sur le tableau publié ici, il devrait vous aider à trouver l’équivalence.

Liens

J’espère que ces informations vous seront utiles et je vous souhaite de belles expériences créatives avec le papier minéral.

À bientôt,

test signature personnalisée_120px

Pin It on Pinterest