Il y a souvent dans l’imparfait quelque chose d’évocateur, d’émouvant et de beau lorsqu’on prend le temps de s’y ouvrir. Pensez par exemple à une assiette de porcelaine héritée de votre grand-mère que vous conservez précieusement même si elle a une brèche; cet arbre poussant dans des conditions hostiles, courbé par le vent et les intempéries; cette fleur perdant ces derniers pétales ou bien ce mur délabré portant la marque des siècles passés…

"Parfaitement imparfait" Peinture numériquehybride. Octobre 2015. © 2015, Louise Lamirande.

« Parfaitement imparfait »
Peinture numériquehybride. Octobre 2015.
© 2015, Louise Lamirande.

Le poids du passé et des souvenirs est bien là, mais si l’on arrive à voir au-delà de l’apparence d’imperfection, c’est là qu’on a la chance de saisir l’essence véritable qui se cache derrière. Et c’est dans ces moments de grâce qu’on ne peut que s’incliner devant la perfection de ce qui nous entoure et du parfaitement imparfait…

Détail de la peinture numérique hybride : "Parfaitement imparfait". Octobre 2015. ©2015, Louise Lamirande.

Détail de la peinture numérique hybride : « Parfaitement imparfait ». Octobre 2015.
©2015, Louise Lamirande.

Autre détail de la peinture numérique hybride : "Parfaitement imparfait". Octobre 2015. ©2015, Louise Lamirande.

Autre détail de la peinture numérique hybride : « Parfaitement imparfait ». Octobre 2015.
©2015, Louise Lamirande.

Autre détail de la peinture numérique hybride : "Parfaitement imparfait". Octobre 2015. ©2015, Louise Lamirande.

Autre détail de la peinture numérique hybride : « Parfaitement imparfait ». Octobre 2015.
©2015, Louise Lamirande.

À la prochaine,

test signature personnalisée_120px

Pin It on Pinterest