La poudre de marbre et ses synonymes

Qu’ont en commun le blanc de Meudon, la poudre de marbre, le blanc d’Espagne et le carbonate de calcium? Selon le catalogue en ligne de la compagnie Kama Pigments, il s’agit dans tous les cas de craie précipitée et de plusieurs noms pour la même chose. Moi qui cherchais désespérément un endroit où acheter de la poudre de marbre afin de réaliser des effets de textures, j’en ai finalement découvert un à Montréal.

En passant, je ne suis pas affiliée avec le magasin mentionné plus haut et ne reçois aucune commission lorsque je mentionne son nom. J’en parle tout simplement parce que c’est un endroit génial pour acheter toutes sortes de trucs difficiles à trouver dans les autres boutiques de matériels d’art pour fabriquer soi-même sa peinture.

Émergence. Aquarelle et acrylique sur fond à la poudre de marbre. 23 juillet 2013. © 2013, Louise Lamirande.

Émergence.
Aquarelle et acrylique sur fond à la poudre de marbre.23 juillet 2013.
© 2013, Louise Lamirande.

Description de l’expérience

Afin de réaliser mon expérience de fond texturé au carbonate de calcium, j’ai choisi un support rigide et peu coûteux : une toile cartonnée de 8 X 10 pouces. La poudre est lourde et dense, donc inutile d’essayer sur du papier.

Le fond a été réalisé en appliquant à la spatule un mélange épais composé de poudre de carbonate de calcium (marbre, craie, blanc de Meudon ou d’Espagne) avec du médium acrylique mat (DeSerres). Après séchage complet, ça donne une surface matte qui rappelle le plâtre ou la fresque tout en étant moins friable.

J’ai ensuite ajouté de l’aquarelle (ma recette maison) après avoir humecté la surface. La couleur adhère bien et peut se travailler en « humide sur humide » même si les couleurs ne se fondent pas aussi facilement que sur du papier aquarelle.

Sur la photo ci-dessous, on voit mieux le relief que ça donne. Désolée toutefois pour la photo hors focus. La fonction zoom de mon appareil photo a ses limites…

Émergence. Détail de la texture en relief du fond. © 2013, Louise Lamirande.

Émergence. Détail de la texture en relief du fond.
© 2013, Louise Lamirande.

En laissant tomber des gouttes d’alcool isopropyl sur la surface, la couleur se disperse bien. Par contre, la technique du gros sel donne des résultats anémiques.

Après séchage, des accents de blanc ont été créés en grattant la surface en relief avec la tranche d’un X-Acto. Pour terminer, j’ai appliqué deux couches de fixatif acrylique satiné afin de protéger la surface et faire ressortir les couleurs davantage. Malgré tout, la surface reste passablement matte.

À essayer…

  • des glacis à l’acrylique au lieu de l’aquarelle
  • une couche encore plus épaisse du mélange fait de poudre de marbre et de médium acrylique
  • des incrustations de petits objets ou de sable au mélange du fond

À bientôt,

 

Louise

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest