Le statut de professionnel en arts visuels

Quelles sont les différences entre un artiste visuel amateur ou un professionnel? Qu’est-ce qui marque le changement de statut? Est-ce la formation, la reconnaissance par les autres artistes, le fait de consacrer à l’art le plus clair de son temps ou bien de payer des impôts en tant qu’artiste? Je me suis questionné sur le sujet durant la dernière année probablement parce que je trouvais important de mieux définir la nature de mon travail créatif.

En faisant une petite recherche sur internet, j’ai trouvé beaucoup d’informations farfelues sur ce qui définit l’artiste amateur du professionnel, mais j’aimerais partager avec vous de l’info à caractère plus « officielle ». Notez que là où vous habitez, le statut professionnel d’un artiste en arts visuels pourrait ne pas répondre aux mêmes critères. Vous me direz ce que vous en pensez.

Peinture de la tour de Babel

La tour de Babel / Lucas van Valckenborch XVI e siècle

Artiste professionnel en arts visuels : définition

Selon le Conseil Canadien des Arts, un artiste professionnel en arts visuels est un artiste qui :

  • a reçu une formation spécialisée dans son domaine (pas nécessairement dans un établissement d’enseignement);

  • est reconnu comme tel par ses pairs (artistes de la même tradition artistique);

  • s’engage à consacrer plus de temps à sa pratique artistique, si sa situation financière le lui permet; (Note : La liste citée ici est pour une demande de bourse.)

  • a déjà présenté des œuvres en public.

De plus, pour être considéré comme un artiste professionnel des arts visuels, vous devez avoir :

  • réalisé un corpus d’œuvres indépendantes;
  • présenté vos œuvres en public dans un contexte professionnel au moins trois fois au cours d’une période de trois ans;
  • maintenu une activité professionnelle pendant au moins trois ans.

Conseil Canadien des Arts

Tandis que pour le Gouvernement du Québec, un artiste a le statut de professionnel en arts visuels lorsqu’il satisfait aux conditions suivantes :

  •  il se déclare artiste professionnel;

  •  il crée des oeuvres pour son propre compte;

  •  ses oeuvres sont exposées, produites, publiées, représentées en public ou mises en marché par un diffuseur;

  •  il a reçu de ses pairs des témoignages de reconnaissance comme professionnelle, par une mention d’honneur, une récompense, un prix, une bourse, une nomination à un jury, la sélection à un salon ou tout autre moyen de même nature.

  • L’artiste qui est membre à titre professionnel d’une association reconnue ou faisant partie d’un regroupement reconnu est présumé artiste professionnel.

Publications du Québec

Un cercle vicieux ou … une tour de Babel

Ce qui me dérange dans ces deux listes, c’est que pour être considéré comme artiste professionnel, il faut avoir la reconnaissance de ses pairs. Pour avoir la reconnaissance de ses pairs, il faut avoir fait des expositions. Pour exposer, ça aide si vous êtes membre d’une association professionnelle. Et pour être membre d’une association professionnelle, il faut, la plupart du temps, soit être diplômé en arts visuels ou bien avoir la reconnaissance de ses pairs… De quoi s’en arracher les cheveux !!

J’en profite pour vous dire que je suis, depuis janvier 2013, membre d’une association locale d’artistes professionnels en arts plastiques malgré mon parcours atypique. Je vous en reparlerai probablement dans un futur article.

Selon vous, qu’est-ce qui définit le statut professionnel d’un artiste en arts visuels?

À bientôt,

Louise

Pin It on Pinterest