Je renouvelle l’expérience

 Il y a quelques semaines, je vous présentais une expérience de fond en relief créé en mélangeant de la poudre de carbonate de calcium (blanc de Meudon, blanc d’Espagne ou poudre de marbre) avec du médium acrylique mat (lire à ce sujet ici). J’ai renouvelé l’expérience.

Effet de relief créé avec un mélange de poudre de marbre et de médium acrylique mat sur toile cartonnée 8" X 10". © 2013, Louise Lamirande.

Effet de relief créé avec un mélange de poudre de marbre et de médium acrylique mat sur toile cartonnée 8″ X 10″.
© 2013, Louise Lamirande.

Encore plus de relief

Suite à la dernière fois, j’étais curieuse de tester quelle épaisseur du mélange de poudre de marbre et de médium acrylique je pouvais utiliser sans avoir de craquelures. Voici quelques observations découlant de mon expérimentation :

  • Le mélange s’applique très bien à spatule et peut être facilement modelé lorsqu’il est épais et contient une forte proportion de poudre (plus de poudre que de médium acrylique).
  • Il se crée naturellement de petits cratères dans la surface, mais ça ne me dérange pas du tout. En fait, j’aime ça.
Le motif quadrillé à droite est dû à l'empreinte d'un morceau de moustiquaire sur le mélange humide. © 2013, Louise Lamirande.

Le motif quadrillé à droite est dû à l’empreinte d’un morceau de moustiquaire sur le mélange humide.
© 2013, Louise Lamirande.

  • En plus de la spatule, j’ai utilisé un carré de moustiquaire en fibre de verre afin d’obtenir le motif en relief quadrillé (voir les photos).
  • Le plus haut pic de texture obtenu est d’environ 8 mm de haut. Le tout donne un aspect de « chaîne de montagnes ».
Les "montagnes" créés par  le mélange de poudre de marbre et  de médium acrylique. © 2013, Louise Lamirande.

Les « montagnes » créés par le mélange de poudre de marbre et de médium acrylique.
© 2013, Louise Lamirande.

  • Les masses créées avec un mélange épais de poudre-médium prennent beaucoup de temps à sécher (plus de 24 heures) et tendent à craqueler au-delà de 8 mm d’épaisseur.

La couleur et le vernis

En ce qui concerne la couleur, j’ai appliqué plusieurs couches successives de peinture aquarelle faite maison, des pigments liquides (Aqua-dispersions) purs et quelques touches de peinture acrylique.

Pour terminer, j’ai protégé le tout d’une couche épaisse de vernis acrylique brillant Liquitex, suivi d’une couche de vernis satiné de la même compagnie. Par inattention, j’ai oublié de poser quelques couches de fixatif acrylique en vaporisateur avant d’appliquer les vernis liquides. Résultat : mes couleurs se sont dispersées sur la surface, en particulier le blanc… Ouupppsss !!!

Ce n’est pas vraiment visible sur les photos, mais les couches de vernis et le blanc qui s’est rependu lors de l’application du vernis donne l’impression que j’ai appliqué une couche de paraffine sur la toile. Ça pourrait être un effet intéressant si je l’avais souhaité… Par contre, je dois avouer que ça a au moins l’avantage d’unifier les différentes couleurs. Faut voir le bon côté des choses, non?

À bientôt,

Louise

Pin It on Pinterest