Vous est-il déjà arrivé d’observer le phénomène suivant… Le soleil commence à se coucher puis, pendant quelques minutes, tout le paysage se teinte d’une lumière jaune, comme si vous portiez des lunettes de soleil aux verres teintés de cette couleur ou qu’un photographe aurait mis un filtre coloré sur l’objectif de son appareil.  Le ciel, les maisons, les arbres, la pelouse du voisin et même le chat sont jaunes… fascinant, irréel.

La peinture numérique que je vous présente aujourd’hui s’inscrit dans ma série de paysages abstraits et semi-abstraits inspirée de souvenirs et d’images symboliques tirées de mon enfance. Je trouve que sa simplicité et ses couleurs la rendent apaisante et évocatrice. Ressentez-vous la même chose?

"Songe d'une fin d'été" Peinture numérique intuitive. Octobre 2014. © 2014, Louise Lamirande

« Songe d’une fin d’été »
Peinture numérique intuitive. Octobre 2014.
© 2014, Louise Lamirande

« Songe d’une fin d’été » me rappelle non seulement l’ambiance irréelle créée par le phénomène lumineux mentionné précédemment, mais aussi les champs prêts pour les récoltes de fin de saison. Son titre est un clin d’œil à la pièce de théâtre de Shakespeare (Songe d’une nuit d’été), une pièce sur laquelle j’ai travaillé en tant qu’étudiante en scénographie il y a longtemps. Dans une autre vie, il me semble…

Détail no.1 de la peinture numérique : "Songe d'une fin d'été". © 2014, Louise Lamirande.

Détail no.1 de la peinture numérique : « Songe d’une fin d’été ».
© 2014, Louise Lamirande.

Détail no.2 de la peinture numérique : "Songe d'une fin d'été". © 2014, Louise Lamirande.

Détail no.2 de la peinture numérique : « Songe d’une fin d’été ».
© 2014, Louise Lamirande.

Merci de votre présence et à très bientôt,

test signature personnalisée_120px

Pin It on Pinterest