Comme vous le savez déjà, j’adore l’intensité des couleurs et la rapidité de séchage des encres à l’alcool pour mes peintures sur papier Yupo. Jusqu’à maintenant, je n’ai utilisé que la gamme Adirondack de Ranger, mais j’avais le goût de les comparer avec une autre marque. C’est maintenant fait et je partage avec vous mes premières impressions sur les encres Spectrum Noir dans ce qui suit.

Aperçu des encres Spectrum Noir, du "Blender" et du test réalisé. Juin 2015. © 2015, Louise Lamirande.

Aperçu des encres Spectrum Noir, du « Blender » et du test réalisé.
Juin 2015.
© 2015, Louise Lamirande.

Spectrum Noir

Spectrum noir, c’est avant tout une série de 168 marqueurs à double extrémité (pointe fine et large en biseau) qui peuvent être rechargés au besoin avec de l’encre à l’alcool vendue en bouteille. C’est avec ces encres en bouteille que j’ai procédé à un premier test.

Je vous livre ici un compte-rendu de ce test et de mes premières impressions. J’en profite par la même occasion pour les comparer avec les encres Adirondack de Ranger que j’ai largement utilisées jusqu’à maintenant.

Description

  • Encre à l’alcool non toxique, sans acide, non permanente. Les encres Adirondack sont toxiques et inflammables. Elles sont aussi sans acide et non permanentes. Les deux nécessitent une bonne protection anti-UV pour assurer leur longévité.
  • Bouteille de 30 ml (15 ml pour les bouteilles Adirondack de Ranger).
  • Bouteille de verre teinté en brun contribuant à protéger l’encre de la lumière (bouteille de plastique transparent chez Ranger)
  • Bouchon dévissable avec compte-gouttes à bout très fin (bouchon distributeur fixe chez Ranger)
  • 168 couleurs transparentes (54 couleurs pour les Adirondack, mais difficiles à trouver toutes près de chez moi. Les encres Adirondack sont presque toujours vendues en paquets de trois couleurs; c’est un point négatif à mon avis.)

Couleurs testées

GB3, OR1, DR6, BT8, CG4

  • Les couleurs testées sont intenses comme je les aime.
Test réalisé avec les encres Spectrum Noir consigné dans mon journal. Juin 2015. © 2015, Louise Lamirande.

Test réalisé avec les encres Spectrum Noir consigné dans mon journal.
Juin 2015.
© 2015, Louise Lamirande.

Observations

Fluidité

L’encre Spectrum Noir me semble plus épaisse que l’Adirondack. En conséquence :

  • elle se disperse moins vite à la surface du papier Yupo;
  • elle peut créer des lignes plus fines et mieux définies;
  • elle donne aussi l’impression de coller davantage à la surface.

Réactivité à l’alcool

  • L’encre Spectrum Noir semble teinter le papier Yupo avec plus de force que l’encre Adirondack, même après un délavage avec de l’alcool à 99 %. (Du moins, c’est le cas avec les couleurs intenses que j’ai essayé.)
  • Une vaporisation de fines gouttelettes d’alcool sur l’encre crée moins d’étalement de la couleur même si celle-ci n’est pas tout à fait sèche.

Séchage et fini

  • Dans le cas d’une couche épaisse d’encre, le séchage est beaucoup, beaucoup plus lent que pour l’encre Adirondack. Après 4 heures, l’encre semble sèche, mais la surface est collante. Le lendemain, la surface est totalement sèche et luisante. En comparaison, les encres Adirondack prennent très rarement plus de 15 minutes à sécher.
  • Comme vous pouvez le deviner, une couche épaisse et humide pâlit en séchant.
  • Le fini très lustré (en couche épaisse) est semblable à un vernis brillant et me fait penser aux encres à base de gomme-laque Sennelier. Il donne beaucoup de brillance aux couleurs.
  • Les couleurs plus foncées testées créent un effet de granulation que j’aime beaucoup. D’autres tests seront nécessaires pour observer lesquelles donnent le plus bel effet.

Le « Blender »

Par curiosité, j’ai aussi acheté un marqueur/mélangeur appelé « Blender » contenant un solvant. Ce marqueur sert habituellement à éclaircir une couleur ou à faciliter le mélange de deux teintes. Je pensais pouvoir m’en servir pour tracer de fines lignes sur mes peintures, mais l’effet, à première vue, est si subtil que je ne crois pas qu’il sera utile pour moi. D’autres tests seront aussi nécessaires de ce côté-là.

Où les acheter

Là, ça peut poser problème. J’ai fait beaucoup de recherches pour trouver un distributeur dans mon secteur au Québec. N’en ayant trouvé aucun, j’ai finalement commandé les encres par internet auprès du distributeur officiel des produits Spectrum Noir pour le Canada : « Canuck Crafts » situé en Colombie-Britannique. En passant, j’en profite pour souligner l’excellent service personnalisé offert par Sharon Curtis.

Choix des couleurs

Difficile de choisir des couleurs sur internet à partir d’une charte lorsqu’on n’a aucune idée de la concentration des encres. Pour y parvenir, il existe toutefois une charte des couleurs dont voici un aperçu.

Charte des couleurs Spectrum Noir.

Charte des couleurs Spectrum Noir.

Conclusion

Finalement, je trouve que cette première expérience avec les encres Spectrum Noir est prometteuse bien que ça me demandera probablement un certain laps de temps à m’habituer à leur différence en terme de fluidité et de temps de séchage.

Le seul réel problème que je trouve aux encres Spectrum Noir, c’est de ne pas pouvoir les acheter près de chez moi et de devoir constituer une réserve afin de ne pas manquer d’une couleur en cours de projet.

À part ça, je sens que je vais avoir beaucoup de plaisir avec ces encres…

Liens utiles

À la prochaine,

test signature personnalisée_120px

Pin It on Pinterest