Le défi de la texture en peinture numérique

L’un des défis créatifs que je me suis fixés pour l’année 2014 est d’explorer à fond les effets de textures en peinture numérique et d’être plus à l’aise avec l’utilisation des outils offerts par le logiciel PainterX3 de Corel me permettant d’y arriver. La semaine dernière, je me suis concentrée sur le monde merveilleux des papiers numériques. Voici le résultat…

"Vue sur le monde" Peinture numérique originale. Février 2014. © 2014, Louise Lamirande.

« Vue sur le monde »
Peinture numérique originale.
Février 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

Cette peinture numérique intitulée « Vue sur le monde » est née de l’utilisation de plusieurs papiers sur une même surface non pas en utilisant plusieurs calques et en les fusionnant, mais en utilisant du pastel sec (numérique) et d’autres médiums captant la texture du papier. J’ai eu beaucoup de plaisir à la réaliser.

Capturer des textures par frottage 

Peut-être avez-vous déjà fait, lorsque vous étiez enfant, la petite expérience suivante :

  • Vous mettez une feuille de papier sur un objet comme une pièce de monnaie et vous frottez ensuite avec un crayon de cire ou un morceau de pastel ou de fusain sur la surface du papier. Vous allez voir apparaître les contours et le motif ornant la pièce de monnaie.
  • Enthousiasmé, vous partez ensuite à la recherche d’autres textures et motifs à transférer sur votre feuille de papier comme celle du carton ondulé, du papier abrasif, de l’écorce d’un arbre, du béton, etc.
Détail de la texture de la peinture "Vu sur le monde". Peinture numérique. Février 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Détail de la texture de la peinture « Vu sur le monde ».
Peinture numérique.
Février 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

Autre détail de la texture de la peinture "Vu sur le monde". Peinture numérique. Février 2014. © 2014, Louise Lamirande.

Autre détail de la texture de la peinture « Vu sur le monde ».
Peinture numérique.
Février 2014.
© 2014, Louise Lamirande.

 

Painter X3 permet, de façon similaire de varier les effets de textures d’un médium comme le pastel sec selon le papier (ou source de textures) choisi, et ce à volonté sur un même calque. Notez qu’il n’y a quasiment aucune limite au choix de textures de papier puisqu’il est possible, avec Painter, de personnaliser les papiers déjà fournis avec le logiciel ou de créer soi-même un papier à partir d’un motif, d’une image ou même d’en créé un de toutes pièces.

En ce qui concerne mes expérimentations en textures numériques, la prochaine étape consistera à me créer une bibliothèque de papiers personnalisés. Je sens que je vais bien m’amuser!

Merci de votre visite sur ce blog et n’hésitez pas à me faire part de vos questions ou commentaires dans l’espace ci-dessous ou en privé via la page de contact.

À bientôt,

Louise

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest