Aujourd’hui je vous présente le résultat d’une petite expérience sur papier de riz. Une première expérience pour être plus exacte, car je n’avais encore jamais peins sur ce papier auparavant.

J’ai acheté une tablette de papier de riz sans acide Jack Richeson en vue d’un projet futur de peinture, mais je n’ai pas pu résister à utiliser quelques feuilles pour faire des tests dès que j’ai reçu ma commande.

"Baiser papillon 1 et 2" Diptyque. Peinture acrylique sur papier de riz, monté sur bois. Finition avec vernis acrylique en aérosol et médium à la cire froide. Format : 6x6x1.5 po. (15,24 x 15,24 x 3 cm). Septembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

« Baiser papillon 1 et 2 »
Diptyque. Peinture acrylique sur papier de riz, monté sur bois. Finition avec vernis acrylique anti-UV en aérosol et médium à la cire froide.
Format : 6 x 6 x 1.5 po. (15,24 x 15,24 x 3 cm).
Septembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Premières impressions

Comme je vous l’ai mentionné, c’est une première pour moi alors mes impressions sont celles d’une personne qui n’a touché au papier de riz que pour faire un abat-jour dans les années… Bref, ça fait très, très longtemps et mon expérience dans ce domaine est vraiment limitée.

Le papier de riz Richeson est mince et sa trame fibreuse fait penser à un tissage. L’une des faces du papier est plus lisse que l’autre. Sur quelle face est-on censé peindre ? Je n’en ai aucune idée et pour mes tests j’ai utilisé les deux côtés indifféremment. Cependant, je suppose que la surface fibreuse permet des traits moins définis et plus diffus que l’autre côté. Je devrai faire d’autres tests pour confirmer cette hypothèse. Si vous connaissez la réponse, n’hésitez pas à laisser un message à la fin de cet article!

"Baiser papillon 1" Partie 1 d'un diptyque. Peinture acrylique sur papier de riz, monté sur bois. Finition avec vernis acrylique en aérosol et médium à la cire froide. Format : 6x6x1.5 po. (15,24 x 15,24 x 3 cm). Septembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

« Baiser papillon 1 »
Partie 1 d’un diptyque.
Peinture acrylique sur papier de riz, monté sur bois. Finition avec vernis acrylique en aérosol et médium à la cire froide.
Format : 6x6x1.5 po. (15,24 x 15,24 x 3 cm).
Septembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Le papier de riz est une surface très fragile. Pour moi qui aime le Yupo, le Dura-Lar et le TerraSkin, qui sont des papiers particulièrement résistants aux mauvais traitements, c’est toute une différence. Avec le papier de riz, il suffit d’un peu trop d’eau ou de peinture, et hop on se retrouve avec un trou au beau milieu de la feuille.

Malgré sa fragilité, j’ai toutefois été séduite par les fibres du papier de riz Richeson. Elles absorbent merveilleusement bien l’encre acrylique (Golden) de sorte que le dessous de la peinture est parfois aussi, sinon plus intéressant à découvrir que le dessus. C’est d’ailleurs avec cet aspect que j’ai joué pour le diptyque que je vous montre aujourd’hui.

"Baiser papillon 2" Partie 2 d'un diptyque. Peinture acrylique sur papier de riz, monté sur bois. Finition avec vernis acrylique en aérosol et médium à la cire froide. Format : 6x6x1.5 po. (15,24 x 15,24 x 3 cm). Septembre 2016. © 2016, Louise Lamirande.

« Baiser papillon 2 »
Partie 2 d’un diptyque.
Peinture acrylique sur papier de riz, monté sur bois. Finition avec vernis acrylique en aérosol et médium à la cire froide.
Format : 6x6x1.5 po. (15,24 x 15,24 x 3 cm).
Septembre 2016.
© 2016, Louise Lamirande.

Intéressant pour le collage. J’imagine aussi très bien l’intérêt qu’il pourrait y avoir à utiliser un tel papier en collage. Il se déchire très bien, se colore facilement et la superposition permet de partiellement voir la couche sous-jacente.

Encore d’autres pistes créatives à explorer… Impossible de s’ennuyer lorsqu’on est artiste!

Merci de votre présence et à la prochaine,

test signature personnalisée_120px

Pin It on Pinterest