Le défi de cette fois-ci

Comme vous le savez, afin d’éviter la stagnation et de continuer à évoluer en tant qu’artiste, j’aime bien m’imposer un défi lors de la création d’une nouvelle œuvre. Dans le cas de la peinture numérique abstraite que je vous présente aujourd’hui, mon défi était de faire une composition majoritairement à l’horizontale…

À chaque position, sa propre dynamique

J’ai créé cette œuvre presque entièrement à l’horizontale, un peu comme un paysage fantastique. Puis je me suis mise à faire pivoter la peinture dans un sens, puis dans l’autre, chaque position dévoilant une facette différente de l’œuvre et une autre tout autre dynamique. Bien que j’aime beaucoup la position à la verticale donnant l’impression que les couleurs coulissent vers le bas, je ne peux m’empêcher de l’apprécier aussi en position inversée alors qu’elle suggère plutôt des flammes, ou bien à l’horizontale, évoquant un paysage.

"Flux intense". Peinture numérique intuitive. Août 2013. © 2013, Louise Lamirande.

« Flux intense ». Peinture numérique intuitive. Août 2013.
© 2013, Louise Lamirande.

 

Toujours la même peinture "Flux intense", mais en diverses positions. Une dynamique différente à chaque fois. © 2013, Louise Lamirande.

Toujours la même peinture « Flux intense », mais en diverses positions. Une dynamique différente à chaque fois.
© 2013, Louise Lamirande.

Donnez le choix à l’acheteur, une option

Je comprends mieux pourquoi, certains artistes contemporains et modernes faisant de la peinture abstraite suggèrent aux acheteurs d’accrocher une peinture dans le sens qu’ils préfèrent ou de faire pivoter l’œuvre à leur guise. C’est une idée qui peut paraître étrange au départ, mais je la vois comme une façon de permettre à celui qui va vivre avec l’œuvre au quotidien la liberté de choisir quel sens d’accrochage lui procure la meilleure expérience et d’avoir la possibilité de changer d’idée selon l’impulsion du moment, selon l’état émotionnel ou simplement le « feeling » généré par la peinture dans un sens ou dans un autre. Pas si étrange après tout!

La question de la signature

Reste à l’artiste à apposer sa signature de manière à ne pas gêner la rotation de l’œuvre. Il est possible de le faire au dos, sur l’un des côtés ou bien d’intégrer la signature au mouvement de l’œuvre. D’autres idées?

Finalement

Est-ce que j’ai réussi mon défi de faire une composition principalement à l’horizontale? Euh………..oui et non. En fait, ce point de départ m’a permis d’amorcer une réflexion sur le sens de l’accrochage d’une oeuvre et la place du choix à la fois pour l’artiste et pour l’observateur.

Et vous?

Je suis curieuse… Prenez-vous la liberté de faire pivoter les œuvres qui ornent vos murs?

Merci de votre visite et à bientôt,

Louise

 

Pin It on Pinterest