Vous rêvez de devenir artiste à plein temps et de vous consacrer entièrement à votre passion? C’est un magnifique rêve et je vous souhaite de le réaliser toutefois, il vous faut savoir que la vie d’artiste à temps plein ne ressemble pas à l’image idyllique qu’on s’en fait la plupart du temps. J’en ai d’ailleurs déjà parlé il y a 4 ans dans l’article « Artiste-peintre, mythe et réalité ».

Aujourd’hui, je vais vous parler de certains des inconvénients à être un artiste à plein temps. Mon objectif est de vous informer afin que vous puissiez prendre une décision éclairée et non de vous décourager. Je suis moi-même artiste à plein temps depuis 2013 et bien que ce ne soit pas toujours aussi rose que je le souhaiterais, je suis bien plus heureuse maintenant que je l’ai été à occuper divers emplois.

Les inconvénients

1. La solitude 

Photo : Free-Photos/Pixabay

Photo : Free-Photos/Pixabay

Si votre atelier est situé à votre domicile, vous n’avez pas de long déplacement à faire pour vous rendre au travail, pas de bus à prendre, ni de bouchon de circulation à affronter. Rien ne vous oblige à sortir de chez vous. Vous ne voyez que les personnes qui vivent avec vous et si vous habitez seul, et bien vous pouvez être des jours sans voir personne.

Pour moi qui ai déjà tendance à m’isoler, depuis que je travaille à la maison, c’est encore pire. Moins je sors, moins j’ai le goût de sortir. Je manque manifestement d’interactions sociales.

Si vous comptez être artiste à temps plein, le risque d’isolement est un point important à considérer. Afin de le contrer, forcez-vous à sortir, à faire une promenade, à manger avec des amis(es), de la famille, ou choisissez d’avoir votre atelier à l’extérieur de chez vous, idéalement à un endroit où vous pourrez interagir avec d’autres artistes et en même temps développer votre réseau de relations et d’amis(es).

2. Les risques sur votre santé 

Photo : jessebridgewater / Pixabay.

Photo : jessebridgewater / Pixabay.

Si vous faites de la peinture à temps plein, vous serez plus longtemps exposés aux vapeurs et substances chimiques potentiellement dangereuses provenant de la peinture, des solvants, des pigments, vernis, fixatifs et autres. Connaître les recommandations et les risques d’utilisation des produits que vous employez et vous protéger en conséquence est une obligation et non une option.

Un autre point à considérer est la posture que vous adoptez pour travailler. Que vous fassiez de la peinture en position assise, debout ou appuyé sur un tabouret, vous êtes à risque de maux de dos, de cou, d’épaule, de hanches et autres si vous utilisez toujours les mêmes muscles sans relâche ou êtes longtemps dans la même posture.

Avez-vous tendance à sauter des repas ou à vous gaver de café lorsque vous créez? À la longue, ce sont aussi des comportements pouvant hypothéquer votre santé générale.

Il est important de prendre des pauses pour vous étirer, faire de l’exercice physique pour renforcer votre corps et prendre soin de vous. Au besoin, consultez un professionnel pour savoir comment protéger votre corps tout en vous adonnant à votre art.

Et puis, la santé, ce n’est pas seulement physique. Lorsque j’ai étudié la naturopathie, on parlait d’un ensemble de facteurs naturels ayant une impact important sur la santé. Les voici : l’air, l’eau, l’alimentation, la lumière, l’activité physique, le repos, les pensées, l’environnement social, l’environnement physique et la vie spirituelle. Oui, il y a des artistes qui créent dans des conditions terribles et un état mental perturbé, mais personnellement, je trouve que c’est beaucoup mieux de le faire le plus sainement possible. C’est bien sûr un choix personnel.

3. Vous n’êtes jamais éloigné de votre travail 

Photo : Anemone123 / Pixabay

Photo : Anemone123 / Pixabay

Lorsque vous êtes artiste à temps plein et qu’en plus votre atelier est chez vous, il est facile d’oublier de vous accorder des vacances et de décrocher, ne serait-ce qu’un peu. Être artiste est un travail prenant et considérant que l’esprit d’un artiste est rarement au repos et toujours prêt à trouver en tout une source d’inspiration, savoir s’arrêter est tout un art!

 Je sais, vous faites ce que vous aimez et ce qui vous passionne, mais il est aussi nécessaire de prendre soin de vous, de vous reposer, de penser à d’autre chose et de vivre d’autres expériences qui ne pourront qu’enrichir votre vie et votre art.

4. Vous êtes responsable de tout

Photo : geralt/Pixabay

Photo : geralt/Pixabay

En étant artiste à temps plein, vous êtes aussi un entrepreneur autonome responsable de tout. Vous êtes non seulement artiste, mais aussi comptable, relationniste, archiviste, emballeur, manutentionnaire, responsable du marketing, photographe, patron et j’en passe. À moins que vous puissiez payer des gens pour faire certaines tâches, vous devez tout faire vous-même. La pression repose sur vos seules épaules.

Pour survivre à ça, vous devez établir ce qui est prioritaire et avoir un minimum d’organisation. C’est impossible de s’en sortir autrement à mon avis.

5. L’insécurité financière

Photo : stevepb/Pixabay

Photo : stevepb/Pixabay

Voilà probablement l’inconvénient dont on parle le plus lorsqu’il est question d’être artiste. En tant qu’artiste à temps plein, selon le profil traditionnel, votre revenu devrait principalement venir de la vente de vos œuvres, de dons ou de bourses. Si ce revenu est insuffisant pour subvenir à vos besoins, vous risquez d’avoir de gros problèmes. De plus, le revenu des artistes en arts visuels a tendance à être irrégulier et imprévisible.

Il vous faudra peut-être considérer d’autres sources de revenus pour un certain temps. C’est un sujet qu’il est préférable de bien réfléchir avant de se lancer dans l’aventure.

Conclusion

J’espère qu’en connaissant ces inconvénients d’avance vous pourrez en éviter ou, du moins, en atténuer les conséquences négatives et savourer vous aussi l’expérience d’être artiste à plein temps.

Merci de votre présence et à bientôt,

Autres articles

Pin It on Pinterest