Faire un pied de nez à la peur d’aller trop loin

Faire un pied de nez à la peur d’aller trop loin

La peur d’aller trop loin. Vous savez cette peur à laquelle on fait face lorsque notre peinture nous satisfait ou au moins qu’une de ses parties nous plait et qu’on hésite à aller plus loin parce que ça risque de tout gâcher le travail fait jusqu’à présent? Ça prend du courage pour faire de la peinture, vous l’avez certainement remarqué.
Je n’éprouve pas cette peur lorsque je fais du numérique puisqu’il suffit de sauvegarder le fichier avant d’aller plus loin, mais avec la peinture à l’huile et au médium à la cire, elle refait surface à toute allure.

Verte de peur, ou trois peintures pour aller plus loin

Verte de peur, ou trois peintures pour aller plus loin

Je vous présente aujourd’hui les trois dernières peintures à la cire froide, à l’huile et à l’acrylique de la mini série portant sur les sens. Cette fois-ci, j’ai souhaité travailler dans une gamme de couleurs incluant des verts. Pourquoi? Tout simplement parce que je ne me sens pas à l’aise avec le vert foncé (genre vert forêt). C’est une couleur dont l’utilisation ne me vient pas naturellement et c’est justement la raison pour laquelle je me suis mise au défi de l’utiliser pour ces peintures.

Maintenant dans la boutique :des peintures à l’encre acrylique

Maintenant dans la boutique :des peintures à l’encre acrylique

J’ai le plaisir de vous annoncer que la plupart des peintures à acrylique que vous avez vues sur le blog depuis mars dernier sont maintenant offertes dans la boutique en ligne sous l’onglet Boutique >> Œuvres originales (lien direct) . Le but premier de cette série de peintures, a été de me familiariser avec les encres acryliques transparentes et à leur comportement sur papier minéral écologique (aussi appelé « papier de roche ») fait de carbonate de calcium et ce, dans un esprit de découverte axé sur la spontanéité et le plaisir.

Deux autres peintures de la série sur les sens

Deux autres peintures de la série sur les sens

Aujoud’hui je vous présente deux peintures à la cire froide et à l’huile de ma nouvelle et brève série axée sur le processus créatif et tout particulièrement sur les sens. Elles ont étés réalisées selon le même processus que celle que je vous ai montrée récemment (voir ici) par multicouches localisées et retrait partiel d’un mélange de peinture à l’huile et de médium à la cire d’abeille. Le résultat crée un effet de relief encore plus agréable à voir en vrai qu’en photos, mais à défaut de pouvoir tous vous inviter dans mon petit atelier, voici…

Les surprises de la peinture intuitive et le nouvel âge

Les surprises de la peinture intuitive et le nouvel âge

Lorsqu’on peint intuitivement, ce n’est pas rare d’avoir des surprises. Lorsque j’ai recommencé à peindre en 2011, je créais dans un état intuitif profond similaire à celui de la transe hypnotique. Maintenant, je vise plutôt un équilibre entre l’intuitif et le rationnel. L’intuitif permet de me laisser aller dans un processus créatif plus spontané et moins analytique, tandis que le rationnel intervient pour améliorer une composition, accentuer les nuances et s’attarder aux détails.

La peinture, c’est la vie et c’est pour la vie

La peinture, c’est la vie et c’est pour la vie

C’est le début des journées plus chaudes du printemps au Québec. Chez moi, les crocus, jonquilles, tulipes et autres fleurs hâtives ne sont toujours pas encore sortis de terre. Le paysage qui m’entoure n’est que nuances de bruns et de verts plus ou moins fades. Heureusement qu’il y a la peinture. Elle apporte une touche de couleur à mon environnement, me fait vibrer d’émotions, sortir de mon quotidien, voyager dans des mondes imaginaires, réfléchir, découvrir, apprendre, évoluer, vivre de nouvelles expériences, ressentir… Pour moi, la peinture c’est la vie et c’est pour la vie…

Pin It on Pinterest