Faire une pause sans culpabilité

par | 17 Oct, 2019

Photo : Karolina Grabowska / Pixabay.com

Sur le blog, je vous ai souvent encouragé à peindre et à créer malgré le manque d’inspiration, de temps, vos craintes et toutes les autres excuses que vous pourriez trouver. Je n’ai toutefois pas encore parlé de cette chose importante…

C’est permis de faire une pause !

Oui, oui, vous avez bien lu ! Au cas où vous ne le sauriez pas, vous avez le droit de faire une pause, de cesser pour un certain temps de peindre ou de vous adonner à votre activité créative habituelle. Et deviner quoi ? En plus, vous avez le droit de le faire sans culpabiliser.

C’est fou comme nous avons parfois tendance à oublier quelque chose d’aussi banal et fondamental que de faire une pause. Nous succombons aux pressions extérieures, mais aussi à celles que nous nous imposons. Pourquoi n’aurions-nous pas droit à une pause ? Pourquoi faudrait-il se sentir coupable de le faire ?

C’est vrai que si vous avez pris des engagements comme celui de produire un certain nombre d’œuvres pour une date précise en vue d’une exposition ou si vous avez accepté de créer une peinture personnalisée pour un collectionneur, votre pause ne pourra pas être très longue, mais vous y avez droit quand même.

C’est le temps

En tant que travailleurs autonomes, les artistes ne sont pas à l’abri du surmenage. Les amateurs non plus d’ailleurs.

Vous savez que c’est le temps de faire une pause lorsque…

  • Vous ressentez trop de pression à produire de nouvelles œuvres.
  • Votre niveau d’intérêt pour ce que vous faites baisse drastiquement.
  • Il vous est impossible de voir ce qui ne fonctionne pas dans vos œuvres.
  • Vous êtes épuisé physiquement, mentalement, émotionnellement ou créativement.

Autres circonstances

  • Et puis, il y a diverses situations qui mènent, de façon naturelle, à prendre du recul comme :
  • Un déménagement,
  • De grands changements dans votre vie ou celle d’un de vos proches,
  • La maladie
  • Le décès d’un proche
  • Et bien d’autres encore…

Une occasion idéale

Faire une pause, c’est l’occasion idéale pour :

  • Faire le point sur l’orientation à donner à vos œuvres et voir les choses sous un nouvel angle.
  • Réfléchir aux moyens à prendre ou aux modifications à apporter à votre pratique artistique afin de rendre l’expérience la plus agréable possible.
  • Apporter des améliorations à votre lieu créatif afin qu’il soit à la fois pratique et inspirant pour vous.
  • Avoir plus de temps pour vivre d’autres expériences de vie qui viendront enrichir votre pratique artistique par la suite.
  • Renouveler votre enthousiasme et découvrir de nouvelles pistes créatives à explorer.
  • Prendre soin de vous.

Durée de la pause

Faire une pause ne signifie pas nécessairement (bien que ce soit parfois le cas) de mettre fin pour toujours à vos activités créatives habituelles ou de cesser à jamais de faire de la peinture. Ça veut tout simplement dire de vous accorder un temps d’arrêt plus ou moins long selon vos besoins et les circonstances.

De quelle durée sera votre pause ? Seuls vous pouvez répondre à cette question. Il y en a qui ont besoin de décrocher deux jours chaque semaine, alors que pour d’autres, la pause sera ponctuelle et durera plusieurs semaines, voire des mois.

Le retour

Soyez avisé qu’il n’est pas toujours facile de recommencer à créer après une longue absence. Selon les circonstances, vous pourriez être très enthousiaste et énergisé à l’idée de replonger dans votre monde créatif, ou bien rempli d’appréhension et avoir tendance à procrastiner.

D’autre part, si vous avez pris une pause pour une mauvaise raison comme l’évitement, les problèmes ou les difficultés que vous avez fuies vont probablement être encore là à votre retour. Si c’est possible de le faire, permettez-vous de revenir en douceur. Faites preuve de patience, de compassion envers vous-même, et de présence. Cela devrait rendre les choses plus faciles  à vivre pour vous.

Au besoin, demandez de l’aide pour y arriver ou lisez l’un de ces deux livres dont j’ai parlé sur le blog :

Et vous ?

Avez-vous tendance à vous sentir coupable lorsque vous cessez de peindre pendant un moment ? Qu’est-ce qui vous pousse à faire une pause ? Devriez-vous vous en accorder une en ce moment ? Avez-vous de la difficulté à recommencer à créer après avoir pris du recul ?

Laissez-moi vos commentaires ci-dessous.

Merci de votre présence et à bientôt,

Louise

Pin It on Pinterest