Le parcours d’une vie créative est rarement linéaire sur le long terme. Une expérience nous mène à une autre qui en entraîne d’autres ensuite, mais en cours de route, il y a presque toujours des déviations qui nous font nous attarder dans une direction, des culs-de-sac qui nous font retourner sur nos pas ou une coupure plus ou moins longue due aux événements qu’apporte la vie. C’est du moins ce que j’ai pu constater en échangeant avec d’autres personnes créatives.

Ces détours, culs-de-sac ou ruptures nous apprennent des choses sur nous et/ou notre mode d’expression artistique. Elles enrichissent nos œuvres de ce que nous avons appris et de ce que nous sommes devenus, les rendant encore plus uniques. Ça ne veut pas dire qu’un parcours sinueux soit toujours facile à vivre! J’en conviens.

"Cette touche d'espoir" Papier, acrylique et encre de Chine sur carton 9x12 po (22,9 x 30,5 cm). Août 2018. © 2018, Louise Lamirande.

« Cette touche d’espoir »
Papier, acrylique et encre de Chine sur carton 9×12 po (22,9 x 30,5 cm).
Août 2018.
© 2018, Louise Lamirande.

Le microcosme de notre vie

La vie créative est, selon moi, comme un condensé de la vraie vie, un terrain d’apprentissage, un microcosme de notre vie. La façon qu’on l’aborde, l’énergie qu’on y consacre, le regard qu’on porte sur soi et nos créations en disent long sur notre façon de vivre au quotidien. L’avez-vous déjà remarqué ?

En ce moment, je suis en pleine période de changements créativement parlant (oui, encore une fois!). Est-ce qu’il s’agit d’un détour, d’un cul-de-sac, d’un simple ralentissement, d’une nouvelle direction ou d’un changement de véhicule ? Je n’en ai aucune idée pour l’instant. Chose certaine, j’ai choisi d’y aller doucement et le plus sereinement possible afin que l’impact sur ma vie personnelle soit le moins perturbant possible.

Détail de la peinture-collage : "Cette touche d'espoir" Papier, acrylique et encre de Chine sur carton. Août 2018. © 2018, Louise Lamirande.

Détail de la peinture-collage : « Cette touche d’espoir »
Papier, acrylique et encre de Chine sur carton.
Août 2018.
© 2018, Louise Lamirande.

À la toute fin de juillet, j’ai terminé la production des œuvres qui seront présentées à mon expo solo de septembre 2018. Bien qu’il me reste encore des trucs à préparer pour le montage de l’exposition, du côté créatif, je suis déjà passée à la phase de l’après.

Habituellement, lorsque je termine une série de peintures, j’ai déjà en tête une multitude d’autres options à explorer et une bonne idée de celle qui me tente le plus. Je passe d’une série à l’autre avec enthousiasme. Sans regret. Cette fois-ci, je ne sais trop pourquoi, c’est différent. Pour la première fois, je ressens cette période de transition comme un deuil, une séparation. Je laisse derrière moi une vague (une intention) qui m’a porté pendant des mois.

Détail de la peinture-collage : "Cette touche d'espoir" Papier, acrylique et encre de Chine sur carton. Août 2018. © 2018, Louise Lamirande.

Détail de la peinture-collage : « Cette touche d’espoir »
Papier, acrylique et encre de Chine sur carton.
Août 2018.
© 2018, Louise Lamirande.

La prochaine vague

Pour l’instant, je me maintiens à flot en testant différentes techniques, diverses orientations, attentive à la prochaine vague suffisamment grosse pour me porter pendant des mois, voire plus. J’ai bien pensé à un concept qui pourrait être le point de départ d’une série, mais il reste du domaine intellectuel et ne rejoint ni mon cœur, ni mes tripes. Et dans ce contexte, je n’ai aucune envie de l’explorer plus à fond.

Dans quelle direction va me mener la prochaine vague ? C’est un mystère… J’évalue toutes les possibilités, même celles qui sont très éloignées de ce que j’ai fait dans le passé. Vais-je changer de médium ou de style ? Me consacrer plus à l’enseignement ou au tutorat ? Prendre une tangente vers certains aspects du design graphique ? Faire un retour au numérique ?

Lorsque mon intention sera alignée avec mon cœur, ma passion et mes tripes, je saurai que j’ai enfin trouvé.

C’est à suivre…

Détail de la peinture-collage : "Cette touche d'espoir" Papier, acrylique et encre de Chine sur carton. Août 2018. © 2018, Louise Lamirande.

Détail de la peinture-collage : « Cette touche d’espoir »
Papier, acrylique et encre de Chine sur carton.
Août 2018.
© 2018, Louise Lamirande.

Au sujet de l’œuvre

L’œuvre illustrant cet article fait partie des expérimentations auxquelles je m’adonne pendant cette période de transition entre deux séries. Il s’agit d’une œuvre à mi-chemin entre la peinture et le collage.

C’est un collage de papiers peints à la main avec de l’encre de Chine additionné de quelques touches d’encre acrylique ici et là. L’œuvre terminée a été recouverte de plusieurs couches de vernis à l’acrylique (anti-UV) et d’une couche finale de médium à la cire d’abeille polie à la main pour éliminer l’aspect « plastique brillant » de l’acrylique dont je ne suis pas la plus grande admiratrice et lui donner un fini plus mat, légèrement satiné.

Merci de votre présence et à bientôt,

Autres articles

Pin It on Pinterest